Les écrevisses

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Les écrevisses

Message par Pechadou le Sam 29 Déc 2012 - 22:52

Ca c est pour le côté commercial. Un professionnel qui livre des écrevisses doit avoir une autorisation pour changer de département . pour un pêcheur personne ne peut savoir où tu les a péchées ni où tu vas les poser

Pechadou
Le papichadou..
Le papichadou..

Date d'inscription : 05/02/2007

http://perso.orange.fr/pechadou/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les écrevisses

Message par jojo69 le Sam 29 Déc 2012 - 22:55

avatar
jojo69
Barbu n°2

Date d'inscription : 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les écrevisses

Message par Xavier le Dim 30 Déc 2012 - 6:26

@Pechadou a écrit:Ca c est pour le côté commercial. Un professionnel qui livre des écrevisses doit avoir une autorisation pour changer de département . pour un pêcheur personne ne peut savoir où tu les a péchées ni où tu vas les poser
Ben si, le pêcheur...qui lui a une conscience et a conscience de commettre une infraction.....dont il ne connait même pas l'existance
avatar
Xavier

Date d'inscription : 12/08/2006

http://www.truitesetrivieres.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les écrevisses

Message par Pechadou le Dim 30 Déc 2012 - 9:12

Merci qui ? Very Happy
Castor sort de ce corps !!!!!!!!!
avatar
Pechadou
Le papichadou..
Le papichadou..

Date d'inscription : 05/02/2007

http://perso.orange.fr/pechadou/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les écrevisses

Message par batista le Jeu 5 Sep 2013 - 22:05

le teslon du milieu centre de la queue     un quart de tour on tire dessus le système nerveux sort accolé a ce teslon et la bébéte ce ramolie pour ne presque plus bouger et fini par mourir peu après et donc ne présente pas de danger en cas de transport, seul hic pour des grosses quantités 300 ou 500 individus vu sur certains blog d'autre département que le mien tu n'es pas sorti de l'auberge Rolling Eyes   





sur la photo écrevisse de louisianes, donc nuisibles et donc autorisé puisque le teslon central à été enlevé pour le transport du lieu de pêche jusqu'à la poèle, elle ne bouge quaziment plus  cheers 

accompagné d'un petit pion blanc tolosan ou bien d'un petit pion de Jurançon Very Happy


Dernière édition par batista le Ven 6 Sep 2013 - 17:43, édité 1 fois
avatar
batista

Date d'inscription : 09/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les écrevisses

Message par MinRo le Jeu 5 Sep 2013 - 22:40

et heu Batista le teslon c quoi ?? 

ah c bon j'ai trouvé sur le net pour ceux qui ne savent pas c'est ICI
avatar
MinRo

Date d'inscription : 19/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les écrevisses

Message par Dam's le Jeu 5 Sep 2013 - 23:10

Merci pour les infos super
avatar
Dam's
Grandes zoreilles 3

Date d'inscription : 17/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les écrevisses

Message par tangaraf le Jeu 24 Sep 2015 - 15:42

@MinRo a écrit:et heu Batista le teslon c quoi ?? 

ah c bon j'ai trouvé sur le net pour ceux qui ne savent pas c'est ICI
et pour ceux qui n'ont pas internet quand il peche:
Une queue d’écrevisse : 5 segments (écailles en bout), c'est celle du milieu qui faut enlever pour les châtrer.

C'est pas le système nerveux qu'il y a au bout mais le tube digestif qui donne un bon gout de merde/vase à l’écrevisse entière si on ne l’enlève pas! affraid
avatar
tangaraf

Date d'inscription : 30/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les écrevisses

Message par tangaraf le Jeu 24 Sep 2015 - 18:07

Je continue mes précisions: (j'ai un peu de temps en ce moment). large sourire 1



Les écrevisses en France:
3 variétés de chez nous
(ou presque pour la dernière):
Écrevisses à pieds blancs (Austropotamobius pallipes) ----> l’écrevisse de nos grands parents; en forte régression sur tout le territoire.. On peut la trouver çà et la , mais malheureusement très rarement sur des kilomètre de rus et rivières. Elle a besoin d'une eau constamment en dessous de 20°C et bien oxygénée.
c'est çà:
les pinces: (couleur unie)



le dessous: d'ou le nom pieds blancs




Écrevisses à pieds rouges  (Astacus astacus)---> l’écrevisse de nos grands parents; en très forte régression sur tout le territoire...

Écrevisses à patte grêle ou turque;(Astacus leptodyctalus) implanté il y a fort longtemps et depuis naturalisé dans certains coins très localisé. Elle a des pinces toutes en longueur avec les 2 doigts très long et toute en finesse.

Toutes ces écrevisses sont extrêmement sensibles à ce qu'on appelle la peste des écrevisses véhiculé par les écrevisses américaines invasives et à la qualité optimale de l'eau et du milieu dans lequel elles vivent.
Elles sont toutes les 3 carnivores/détritivores et se nourrissent de toutes viandes carnées présente dans ou sur les abords immédiats de la rivière.



3 variétés pas de chez nous; mais en perpétuelle progression et toutes; originaire de chez les ricains:

Orconectes limosus:
c'est l'introduction la plus ancienne. C'est aussi la plus petite et la plus discrete des écrevisses américaines. présente dans des rivieres qui peuvent atteindre des tailles respectables voire même certains fleuves. Écologiquement, elle ne représente pas  de dangers (outre le fait majeur qu'elle est  porteuse saine de la peste des écrevisses).


Procambarus clarkii: l’écrevisse de Louisiane
C'est la plus aquariophile des écrevisses car elles supportent les eaux bien pourries et chaudes.
C'est elle qui est le plus grand potentiel de destruction d'habitat aquatique à travers le monde (amérique du sud, afrique mais aussi certaines iles-pays); car elles forent des galeries qui peuvent atteindre plusieurs mètres. Elle est présente plutôt sur des plans d'eau. Sa présence peut nuire gravement à la stabilité et l'étanchéité des digues artificielles avec un risque de rupture non négligeable (cas avérés aux états unis et bientôt en Espagne et dans le sud de la France).
C'est à priori une mauvaise nageuse en eau vive et une frileuse mais on peux la rencontrer dans certains lacs et étangs du massif central, d’où une frilosité toute relative (elle s’enterrerait pour résister davantage au froid).
Son signe distinctif est qu'elle est plutôt dans les tons rouges avec des pustules noires disséminées sur tout le corps avec des pinces aussi longue (voir plus) que la partie qui relie les 2 parties pinçantes (celle fixe et l'autre mobile).
Elle est omnivore à tendance faignante en mangeant de préférence ce qui ne bougent pas (plantes aquatiques; on peux donc la pêcher avec des courgettes ou autre carottes) ou pas beaucoup (larve et juvéniles de grenouilles, tritons, crapauds, ....) entrainant ainsi une diminution de la biomasse produite par l'écosysteme. LA chaine alimentaire étant déréglé, les animaux du haut de la pyramide ayant tendance à partir d'un coin où il n'y a plus rien à manger. Les chasseurs et pêcheurs seront alors confronter aux même maux (si plus d'herbiers: plus de canards, mais aussi plus de support pour le frai de certains poissons donc diminution aussi des populations).

Pacifastacus lenuisculus: l’écrevisse signal ou de Californie
C'est la plus présente sur le territoire et celle dont l’extension nous préoccupe le plus (enfin devrait!). Elle est très agressive et prolifique. Elle supporte comme sa cousine de Louisiane, des eaux de mauvaises qualités, mais elle sais aussi très bien nager; on peut donc la retrouver dans ruisseaux ayant des profils plus torrentueux. Elles creusent aussi mais moins que sa consœurs.
On l'appelle écrevisse signal car elle porte 1 tache blanche/bleutée à la commissure des pinces entre le doigt fixe et l'autre mobile. Quand elle se déplace dans l'eau, ces 2 points clairs (puisqu'en général elles ont 2 pinces!) sont facilement observable fournissant ainsi la trace de sa présence. On peut parfois observer juste les 2 pinces qui dépassent d'un caillou lorsqu'elle est à l'affut. Contrairement à sa cousine, elle est beaucoup moins faignante en ce qui concerne la choix de son menu. Elle préférera la viande et le poisson aux légumes '(un peu comme un TERriens en somme).  Si elles sont vraiment nombreuses et affamées, elles n'hésiteront pas à attaquer une proie vivante comme une grenouille ou une "petit" serpent ainsi que les poissons ou autre organisme aquatique. Elle peut même sortir du lit de la rivière (de préférence la nuit quand même) si un cadavre dégage un bonne odeur et ceux à plusieurs mètre de la rivière.

C'est çà:





Une lutte inégale:
Pour nos bonne française, elles s'envoient en l'air une fois par an, pas plus. C'est le temps qu'il lui faut pour porter sous son abdomen (la queue) les oeufs puis les juveniles qui restent plusieurs semaines sous la femelle avant de gambader sur leurs propres pattes. C'est comme çà qu'on reconnait facilement un mâle d'une femelle. LA femelle à un abdomen plus gros que le corps pour pouvoir supporter sa progéniture alors que le mâle au un abdomen plus mince que son corps.
LA maille de pêché (qui au vu de la raréfaction de la ressource ne devrait bientôt plus être autorisé (à mon sens et c'est déjà le cas sur plusieurs bassins versants) est de 9 cm (de la queue au bout de la tête, pince NON comprise) et autoriser un weekend par an.
Une écrevisse française se reproduit  à partir d'une taille de 7/8 cm et à une croissance moyenne  1 cm/ an . Ce qui fait qu'une écrevisse de 9 cm est âgée à peu près de 8 ans et à pondu 1 ou 2  pas plus avec à chaque fois entre 20 et 40 petits viables. Comme pour les truites, plus la femelle est grosse plus elles portent d'ovules donc de petits. D’où aussi l’intérêt de sexer les écrevisses quand on les pêche pour remettre à l'eau toutes femelles n'ayant pas tout ses attributs d'attaque (ses pinces) même si elles sont maillées.(les mâles c'est moins important puisqu'on ils peuvent s'envoyer en l'air avec plusieurs femelles à la suite (non... pas en même temps...!); mais on peut conserver le raisonnement puis que le meilleur c'est quand même les pinces. Tout ces facteurs engendre un renouvellement très lents des populations ainsi qu'une reconquête des milieux favorables à sa présence toute aussi lente.

Pour ces sa*°'"*ies d'américaines (signal et Louisiane):
Elles passent leurs temps à forniquer, les femelles peuvent pondre 2 fois par an voir 3 dans des conditions optimales.  Le processus de ponte est le même que pour les françaises  sauf que les petits font déjà  2 à 3 cm au bout de quelques semaines et sont autonomes; ce qui permets à la femelle de remettre le couvert assez rapidement. LA vitesse de croissance est beaucoup plus soutenue que pour nos françaises, en général , une signal d'un an mesure en général entre 3 et 4 cm et elle peut pondre l'année d'après lorsqu'elle fait 6/8 cm. (soit à2 à 3 ans).  A chaque ponte , on peut dénombrer plus de 100 juvéniles.
Pas de maille de pêche et des mailles sur les balances plus fines pour prendre tout ce qui vient (et ne rien remettre à l'eau , au pire les écrabouiller pour les plus petites). .. mais c’est des ricaines, il ne faut pas l'oublier, il y a donc une hiérarchie pour manger ( un peu comme pour les truites). En cas de population dense, c'est les plus grosses qui viennent manger en premier (sauf la première minute , où c'est les plus rapides qui mangent avant de se faire chasser par les plus grosses et faut voir les bastonnades pour y croire!).

Voila pourquoi la lutte est si inégale...et le colonisation si rapide.
Historiquement, l'introduction des ces écrevisses a été fait sciament par des fédérations de pêche du centre de la France dans les années 60-70 pour justement pallier à la baisse des effectifs des écrevisses autochtones.... on constata le résultat...

Voila pour l'écologie (succinctes) des écrevisses que l'on peu croiser en France métropolitaine


Un peu de cuisine:
Les françaises: je pense que le mieux, c'est de leur foutre la paix avant qu'il n'y en est plus...

Les américaines:
Si on est vraiment un acharné ou que la population est exponentielle, je conseille de décortiquer les écrevisses avant de les cuire et de cuire uniquement les queues et les pinces; çà fait moins de gamelle à faire. à la poêle c'est le mieux pour moi, flambé au pastis pour ceux qui ne craignent pas l'anis.. .le court bouillon, c'est quand même moins bon même si c'est comme çà qu’il les conservent à Madagascar (ils ont pas trop de frigo la bas!). A savoir qu'une écrevisse cuite se conserve plus longtemps qu'une écrevisse morte.
Si les quantités sont faibles et les tailles respectables, ont peut les cuire et les servir entières selon le même concept.

Pour les châtrer, vivante c'est quand même mieux car si on les ébouillante avant , on risque d'en mettre des mortes avec surtout quand on fait de grosses pêches, c'est pas rare de voir des cadavres au fond des contenants qui ont perdu la vie après un combat ou une pince sans propriétaire au fond de la bourriche, surtout avec les signales. On peux les tuer nette en plantant un couteau entre les 2 yeux juste avant la cuisson. C'est moins sadique que les cuire vivantes.

ps: j'ai mis que des photos de moi, c'est pour çà qu'elles sont bien pourries mais je pense explicative...
avatar
tangaraf

Date d'inscription : 30/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les écrevisses

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum