incubateurs à substrat profond

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Invité le Lun 13 Fév 2012 - 22:22

toujours est il , bravo pour les travaux !
bons essais de réhabilitation !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par milou le Lun 13 Fév 2012 - 23:08

yemasda a écrit:si des 0+ sont relevés, nous aurons alors permis à ce ru de retrouver partiellement sa fonctionnalité d’antan
On vous souhaite d'en trouver! Tiens nous au courant
et félicitations! ok
avatar
milou

Date d'inscription : 09/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par jojo69 le Mar 14 Fév 2012 - 0:44

Yemasda, j'ai pas suivi ton arrivée ici, faute d'assiduité sur le forum, mais là, au débotté, chapeau !


Petites incompréhensions :

dans les incubateurs, tu dis que l'eau arrive par gravitation ; or, si j'ai bien compris sur la photo, l'arrivée se fait par le bas de l'incubateur, et remonte ensuite à l'intérieur ; fort de mes expériences en siphonnage d'aquarium (ou de réservoir d'essence, mais ), j'en conclus que tu as une masse d'eau supérieure à celle contenue dans l'incubateur au-dessus de celui-ci : mais où ??? Il me semble en effet que les alimentations en eau se situent à l'aval, ce qui m'étonne...

Et, tant qu'à faire, deuxième question : pourquoi, une fois les alevins éclos, s'embêter à les récupérer pour les répartir ensuite ? Ne serait-il pas plus judicieux (mais j'imagine bien qu'il doit y avoir une raison...) de placer les incubateurs directement dans une zone propice à l'évolution des alevins éclos ?

Et puis, soyons fous : chaque incubateur représente quel investissement ? J'entends par là autant la monnaie sonnante et trébuchante que l'investissement humain (temps d'installation, nombre d'intervention, surveillance...)


Quoi qu'il en soit, il me semble qu'une telle expérience mériterait un petit compte-rendu détaillé dans une quelconque revue, au hasard, Le Monde de la Truite, par exemple...
avatar
jojo69
Barbu n°2

Date d'inscription : 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Fred51 le Mar 14 Fév 2012 - 13:56

@jojo69 a écrit:Quoi qu'il en soit, il me semble qu'une telle expérience mériterait un petit compte-rendu détaillé dans une quelconque revue, au hasard, Le Monde de la Truite, par exemple...

C'est sur que vu les moyens déployés et la précision des comptes rendus, il va surement y avoir des intéréssés. super

Maintenant, comme tu le dis, yesmada, il reste à voir les résultats des pêches électrique à venir pour valider tout ça. Mais au moins bravo pour vos efforts. ok
avatar
Fred51
l'abbé fred

Date d'inscription : 06/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Invité le Mar 14 Fév 2012 - 18:56

les deux incubateurs de la photo sont disposé au pied d'une roue de moulin, la prise d'eau ( par gravitation ) ce fait donc dans le bief d'alimentation en eau de la roue, le dénivelé est d'environ 1M

un socarex de diamètre 50 part de ce bief et alimente les deux incus ... un "Y" et deux vannes à billes permettent de régler distinctement le débit de chaque incu

le socarex immergé dans le bief est orienté vers l'aval, sa crépine est disposée au travers d'un récipient dont l’orifice est également disposé vers l'aval ... le tout afin d'éviter au maximum le colmatage de la crépine par les feuilles mortes et autres débris divers qui dévalent au fil de l'eau

lors d'un alevinage, le taux de réussite de celui-ci est conditionné part plusieurs paramètres, dont la capacité d’accueil du site de déversement
( caches et alimentation ) ... la concurrence territorial & alimentaire sont donc parmi les causes première de mortalités chez les alevins de printemps

c'est pour cela que nous récupérons les alevins lorsque, une fois leurs vésicules résorbées, ils sortiront du gravier des incubateurs pour chercher la lumière ( car l'ensemble de la production lâchée sur un même site occasionnerait un très faible taux de réussite de part la concurrence entre alevins que cela occasionnerait )

ces alevins seront ensuite réparti de manière très parcimonieuse sur différentes stations d’accueil ... notre priorité en la matière étant à ce jour les ruisseaux nouvellement reconnectés à la rivière principale par la levée d’embâcles où l'aménagement d'échelles ... le bute étant de restaurer à termes une dynamique de reproduction naturel sur ces ruisseaux, en spéculant qu'une fois mature, les truites issues de ces alevinages reviennent se reproduire là où elle ont été alevinées

depuis l'année passée, nous réalisons deux mises en charge sur la saison, une avec des œufs de poissons "précoces" en automne, une autre en hiver avec des œufs de poissons plus tardif ( à ce sujet, il est bon de savoir que l'on peut également retarder l'incubation en posant les incubateurs à l'aval d'une eau plus froide ( les sources ont des températures d'eau relativement constantes, mais différentes de l'une à l'autre )

la deuxième mise en charge de cette saison aura normalement lieu samedi, je ne manquerai pas de déposer des photos, ce qui permettra de mieux comprendre le procédé

Deux mises en charges permettent primo de doubler la production, mais aussi d'exploiter tous les géniteurs ( qui ne sont pas tous matures en même temps ) de plus, cela optimalise les chances de succès des alevinages car les conditions hydrique lors de ceux-ci peuvent variées ( crues, gel, ... ) et ne pas toujours être idéales

mais pour ceux d'entre vous qui désireraient plagier le système avec une seul mise en charge, préférez là alors tardive ... les alevins produis seront alors dans de meilleurs conditions quand à la disponibilité en nourriture

quand au cout ... financièrement cela représente l'achat d'une tôle d'inox ( bien que d'autres matériaux peuvent être utilisés ) , de tuyaux d'alimentation de diamètre 50, d'une crépine et de quelques accessoires pour le raccordement, dont une vanne à bille pour régler le débit

en temps, cela nécessite un passage quotidien avant éclosion des œufs, afin de "piper" les œufs mort ( ils sont alors tout blanc ) et sur un lot de 6.000 cela représente une quinzaine d’œufs par jour

après éclosion, il suffit de vérifier le non colmatage de la crépine d'alimentation et le bon écoulement de l'eau
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Invité le Mar 14 Fév 2012 - 19:01

@jojo69 a écrit:
Quoi qu'il en soit, il me semble qu'une telle expérience mériterait un petit compte-rendu détaillé dans une quelconque revue, au hasard, Le Monde de la Truite, par exemple...

mon bute est de favoriser le retour d'expériences, au termes de ce qui est mis en route cette saison et au gré de ce qui en sera posté ici, il serait en effet intéressante que cela puisse profiter à un maximum de gestionnaires
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par dede le Mar 14 Fév 2012 - 19:46

merci yemasda pour ces explications ok
avatar
dede
maraud t'as pas de conscience

Date d'inscription : 27/01/2008

http://dedbond.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par jojo69 le Mar 14 Fév 2012 - 21:47

ok

Je te suis bien sur la répartition des alevins, mais vu la simplicité du système (le plus cher, c'est la crépine, j'imagine ? D'ailleurs, merci aussi de m'avoir appris le terme), ça serait compliqué d'en répartir au maximum ? A la limite, qu'il y ait une "sélection naturelle" sur les alevins ne me semble pas rédhibitoire, mais c'est une pure "idée", sans aucun élément ni retour concret...


Et pourquoi éliminer les oeufs morts ? Ils "contaminent" les autres ? Sur les boites Vibert, par exemple, il ne me semble pas qu'il faille trier, si ?

J'espère en tout cas que mon petit appel du pied au Monde de la Truite sera suivi d'effets, et encore plus que votre initiative va fonctionner ! A suivre, de près...
avatar
jojo69
Barbu n°2

Date d'inscription : 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Invité le Mar 14 Fév 2012 - 21:48

yemasda , vous avez un retour d'infos concernants le nombres d'alevins qui s'en sortent aprés le passage a la riviere ?? ... peche elec de suivi quelques mois plus tard par exemple ??

sont bizarres vos boites vibert en belgique Shocked .... mais si cela foncionne bien et que le rendu en nombre de poissons qui arrivent a maturité est conséquent , ma foi , votre systeme pourrait etre interessant dans certains cas ! interessant si le nombre de poissons survivants est vraiment conséquent comparé a une boite vibert traditionnellle ou a un alevinage traditionnel !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Yohan le Mar 14 Fév 2012 - 21:54

@jojo69 a écrit: ok

le plus cher, c'est la crépine, j'imagine ?

Plutôt l'inox à mon avis...

Une crépine ça se bricole avec un bout de tube et une perceuse Wink
avatar
Yohan
Monsieur le professeur, pêcheur débroussailleur
Monsieur le professeur, pêcheur débroussailleur

Date d'inscription : 14/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Invité le Mar 14 Fév 2012 - 22:11

@jojo69 a écrit:
Et pourquoi éliminer les oeufs morts ? Ils "contaminent" les autres ? Sur les boites Vibert, par exemple, il ne me semble pas qu'il faille trier, si ?

lors d'une fourniture chez un pisciculteur d’œufs embryonnés à destination de boites Vibert, ceux-ci subissent un traitement ( en Belgique les pisciculteurs appellent cela "choquer les œufs" il s'agirait d'un mini choque thermique ayant pour bute d'éliminer les plus faibles

ce procédé ayant vocation à limiter le nombre d’œufs morts, car ceux-ci peuvent être des hôtes pour divers bactéries et moisissures pouvant altérer la viabilité des œufs vivants

dans le cas des incubateurs, notre fourniture en œufs provient de géniteurs capturer dans la rivière et mis en rétention pour quelques semaines ... notre production est artisanal et ne maitrisant pas la technique du "choquage thermique des œufs" nous sommes tenu d'éliminer les morts au fur et à mesure
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Invité le Mar 14 Fév 2012 - 22:50

JOS a écrit: interessant si le nombre de poissons survivants est vraiment conséquent comparé a une boite vibert traditionnellle ou a un alevinage traditionnel !

ce procédé permet de pouvoir "imprégner" les alevins à l'eau de la rivière dès le premier stade de leurs développements ... càd; l'oeuf embryonné

ceci ayant pour avantage de ne pas les affecter par un changement radicale d'eau par la suite ... ( PH,oxygène dissous,taux d'azote, ...etc )

cela encourage également le "nursing" ...la faculté des salmonidés à retourner sur leurs lieux de naissances pour se reproduire

à retenir aussi qu'aucun nourrissage n'est opérer, les alevins sortent lorsqu'ils sont aptes à s'alimenter seul, alors que les alevins de pisciculture sont souvent pré-nourri et on dès lors plus de difficultés à s'adapter à la recherche de nourriture en milieu naturel par la suite ... ce qui occasionne une mortalité plus importante

là sont les + par rapport à un alevinage d'alevins de printemps importé

néanmoins, ces avantages se retrouvent également avec la boite Vibert et l'incubateur n'a pas vocation de la remplacer, il lui est plutôt complémentaire, car il permet un contrôle en temps réel des éclosions, une production de masse et permet de déverser des alevins non manipulés et ayant les mêmes qualités qu'en boites Vibert sur des zones inaptes à la pose efficace de celles-ci

il permet également une répartition plus parcimonieuse sur les sites d’accueil ... là est l'erreur trop souvent commise lors d'alevinages en alevins de printemps ... car si une station à une capacité d’accueil de X, dépasser ce X est toujours stérile ... rien ne survivra au delà de ce que le ru peut abriter et nourrir

à ce sujet, il est toujours souhaitable d'également travailler sur cette capacité d’accueil ... la simple pose de tuiles de toiture dans le lit d'un ru, décuple sa capacité hébergement pour les 0+

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par jojo69 le Mar 14 Fév 2012 - 23:36

[quote="yemasda"]
JOS a écrit:
cela encourage également le "nursing" ...la faculté des salmonidés à retourner sur leurs lieux de naissances pour se reproduire

C'est purement spéculatif, comme tu semblais le dire plus haut, ou déjà un peu expérimenté ?
avatar
jojo69
Barbu n°2

Date d'inscription : 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par milou le Mer 15 Fév 2012 - 1:03

Je me réjouis de ton arrivée sur le forum Yemasda et des posts très intéressants que tu as ouverts! Cependant quelques petites questions qui me laissent présentement perplexes...
1 - Quels sont les contextes dans lesquels l'incubateur peut être intéressant? Car à mon sens, du moins à ce que j'ai cru comprendre à ce jour, ou bien il y a un problème de substrat adéquat pour la fraie et à ce moment-là, je suis favorable à ta solution de créer ce que tu appelles des litières de pontes. Ou bien il y a un problème de biomasse, de diversité d'habitat, de caches suffisantes, etc, et à ce moment-là, des alevins en plus ne changeront rien à l'équation finale : la sélection naturelle sera la même, un peu plus corsée peut-être puisque qu'il y aura plus de concurrence, donc plus d'alevins qui vont y passer ou qui vont dévaler jusqu'à la grande rivière puisque ne pouvant trouver ce qu'ils ont besoin pour grandir dans le petit ruisseau.... Donc, je me pose la question, mais je précise, je ne maîtrise pas tout.... Dans quel contexte donc, selon quels facteurs limitants ou autres, on peut dire que cet outil apporte réellement un plus!

2 - Concernant la dispersion des alevins "produits" par l'incubateur. Je comprends bien qu'il a concurrence lorsque la bouffe et les planques ne sont pas assez nombreuses mais à ce moment-là n'y a-t-il pas dévalaison des alevins. De fait, n'est-il pas plus judicieux de mettre l'incubateur assez en amont sur le cours d'eau, et de les laisser dévaler seuls histoire de les assister un peu moins encore???

A toi! bounce ok
avatar
milou

Date d'inscription : 09/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Invité le Mer 15 Fév 2012 - 18:33

@ Jojo69;

le "nursing" a été observé sur notre bassin par le Service de la Pêche, des farios ont été capturées et équipées de mini balises émettrices via petite opération chirurgicale

cette étude de radio pistage pluriannuels a démontré que la fario peut effectuer plusieurs km en montaison pour rejoindre une frayère ( jusqu'à 30 km ) ... après reproduction, elles re-dévalent jusqu'à la zone dont elles sont parties et d'années en années elles reviennent sur les mêmes zones de pontes ( c'est là un comportement générale récurent )

cette étude a également démontré l'impact des hérons et des aigrettes sur les frayères ... en effet, sur certains ruisseaux, c'est 40% du fish qui ne redescend pas ... les émetteurs étant retrouvés en pleine nature ... après digestion ! d'où l’intérêt d'aménager des caches sur les litières

@Milou;

la Belgique est active dans le cadre de la Directive Cadre Eau ( DCE ) imposée par l'Europe ... cela à des effets positifs sur l'épuration des eaux usées, mais également sur la réhabilitation des cours d'eau

En tant que gestionnaires de parcours, nous bénéficions de l’appui d'un Contrat de Rivière, organisme public dont le rôle est de coordonner la mise en œuvre d'actions sur le terrain ... nombre de petits cours d'eau se voient "reconnecté" aux rivières par la levées d'ouvrages empêchant la libre circulation du poisson ou l'aménagement d'échelles ( il y a beaucoup d'infrastructures, un réseau routier très dense et beaucoup de choses ont été faite en dépits du bon sens ... rien que sur le bassin de la Lesse, le plans d'actions 2011/2013 reprends 580 projets )

sur certains de ces ruisseaux subsistent des populations sauvage de farios, sur d'autres, il n'y en a plus !
( populations disparues suite à pollutions, étiages,... etc et rus non recolonisé de par l' isolement du reste du bassin )

notre production d'alevins par incubateurs à notamment pour bute d'aleviner ces ruisseaux "reconnectés" et exsangue de populations natives, dans le bute d'y restaurer une dynamique de reproduction naturel à termes ( via le "nursing" des alevins y ayant été déversés )

l'autre bute étant d'assurer un recrutement continu en fario dans le cadre de la pêche(*) ... et nous préférons pour ce faire aleviner, plutôt que bassiner des poissons adultes

le prix d'un alevin de printemps en pisciculture étant de 2 francs belge le cm, soit 10 centimes d'euro l'unité, l'incubateur nous permet une économie substantiel et une garantie quand à l'origine des géniteurs puisqu'ils sont issu de la rivière

les litières de pontes quand à elles, correspondent à une autre problématique, à savoir l'absence ou la sédimentation de substrats naturels de pontes sur certaines zones

en gros notre gestion se conjugue sous 3 aspects ...

- la gestion halieutique, via la mise en place d'une politique de prélèvements restrictive ( 20 truites par an ( carnet de pointage obligatoire ) une maille à 28 cm sur 50% de notre linéaire et à 40 cm sur les 50% restant

- un alevinage ( de soutient ) en continu via production par incubateurs

- une réhabilitation de l’accessibilité et de la fonctionnalité des ruisseaux frayères, via litières de pontes, levée d’embâcles et pose d'échelles

mais ce n'est malheureusement pas un standard de gestion Crying or Very sad car la maille nationale est à 22 cm et le quotta journalier à 5 truites ( il n'y a pas de quotta annuel nationale ) et sur encore beaucoup de parcours on se contente uniquement de bassiner de "la manche courte" ... l'arc-en-ciel à néanmoins été interdite en eaux courantes dans le sud du Royaume depuis 1991

(*) de par la topographie de notre pays, la pêche de la truite ne s'y pratique qu'au sud, en Wallonie et plus particulièrement en Ardenne ... sur ce territoire, 55.000 pêcheurs se répartissent sur les bassins de trois grosses rivières ( Semois,Lesse et 0urthe ) ... dans ce contexte, la seul reproduction naturel est insuffisante dans le cadre des prélèvements autorisés ... heureusement, les gestionnaires de société de pêche ont loisir d'instaurer des réglementations plus strict que la loi ... mais uniquement sur les parcours privés et pas sur les secteur publiques ... l'alevinage de soutient reste donc une nécessité Rolling Eyes





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Adrien le Mer 15 Fév 2012 - 21:58

@milou a écrit:Je me réjouis de ton arrivée sur le forum Yemasda et des posts très intéressants que tu as ouverts!

Ca nous permet de savoir un peu ce qui se fait ailleurs...
et un peu d'idées nouvelles ça fait pas de mal!
avatar
Adrien

Date d'inscription : 20/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par eduens le Jeu 16 Fév 2012 - 0:35

Alors là yemasda , bravo a la fois pour le boulot de réhabilitation des ruisseaux ( superbe travail !) et pour le reportage sur les incubateurs made Irlande ==> ça me semble assez intéressant pour avoir pompé les photos et l'ensemble de tes explications pour m'en inspirer des que possible , car il me semble que le principe peut être appliqué sur des rivières de 2eme cat trop envasées pour envisager de la repro naturelle ou les boites vibert ( et comme j'ai l'intention de démontrer a certain de mon APPMA qu'un parcours peu recevoir autre chose que des manches courtes)...

n'hésites pas a remettre des photos de toutes les situations pour les incub , je continuerais un montage dossier qui devrait aider du monde...

avatar
eduens

Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Matthieu le Jeu 16 Fév 2012 - 6:53

Salut Eduens,

C'est sur quel secteur ton AAPPMA ?
avatar
Matthieu

Date d'inscription : 21/02/2011

http://carnet-de-sorties.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par eduens le Jeu 16 Fév 2012 - 8:47

@Matthieu a écrit:Salut Eduens,

C'est sur quel secteur ton AAPPMA ?

C'est le fousseret , plus particulièrement sur le coin de saint elix le chateau, ou il y a un parcours sur la louge, ou du moins je pense plutôt au canal de dérivation du moulin de st elix avec plusieurs centaines de mêtres totalement abandonnés avec un joli potentiel a mon avis... mais ça c'est a voir avec le bureau a la prochaine réunion.

Sinon en bricolant un incub comme exposé , ça peut intéresser d'autres APPMA je pense.
avatar
eduens

Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Matthieu le Jeu 16 Fév 2012 - 8:49

Ok, merci Wink

A vue de nez, ça semble quand même un peu borderline niveau thermique. T'as des infos sur ce point ? Smile
avatar
Matthieu

Date d'inscription : 21/02/2011

http://carnet-de-sorties.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par eduens le Jeu 16 Fév 2012 - 8:59

@Matthieu a écrit:Ok, merci Wink

A vue de nez, ça semble quand même un peu borderline niveau thermique. T'as des infos sur ce point ? Smile

Non , pas du tout pour le moment , mais je vais me renseigner cette saison en live, parce que autrement il ne doit pas y avoir grand chose. ( a vérifier tu as raison ), mais je maintient que une fois réalisé ce type d'incubateur doit pouvoir intéresser des société de pêche en parallèle de ce qu'il font déjà , ou ce qu'il ne font pas encore ....
j'ai le sentiment que c'est une méthode qui peut se révéler intéressante dans la région, mais si je me trompe, ça ne serait pas un drame, je finirais par le faire sur un parcours que j’achèterai et basta..



ce genre d'endroit dans les cevennes avec 15 ha autours sans personne...
avatar
eduens

Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Fred51 le Jeu 16 Fév 2012 - 13:46

yemasda a écrit:la Belgique est active dans le cadre de la Directive Cadre Eau ( DCE ) imposée par l'Europe ... cela à des effets positifs sur l'épuration des eaux usées, mais également sur la réhabilitation des cours d'eau

C'est marrant, j'ai toujours cru que la France faisait partie de l'Europe . Vous recevez apparemment beaucoup de moyens dans le cadre de cette DCE. Aller jusqu'à implanter des mini émetteurs drunken .... Cela doit apporter beaucoup d'informations intéressantes. N'y a t il pas de liens vers les résultats de ces études ?

Il serait bon que certains "gestionnaires" s'intéressent à ce que vous mettez en œuvre, ne serait ce que pour agir avant d'être obligé d'en arriver là....

Encore bravo pour le report en tout cas. super
avatar
Fred51
l'abbé fred

Date d'inscription : 06/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Zery le Jeu 16 Fév 2012 - 21:00

c'est en faite une auge avec un principe de vase communiquant, avec l' alimentation par le bas et évacuation par les petites chute si j'ai bien compris?

comment celà à encaisser les -19c° de la famenne?
dans le condroz c'est descendu à -16c° et seul l'immédiat des sources est resté fluide.
L'inox étant un bon conducteur, l'incubateur a t'il gelé?


l'intérieur comporte surement une plaque d'inox perforée à 1MM ou 2MM,
les oeufs s'y logeant dans les trous,légèrement soulevé et oxygéné par le passage de l'eau.

quel est le diamètre des oeufs ?
il faut des femmelles de +/-60cm qui ne courent pas les rues pour des oeufs de 3 à 4mm.
çà devient difficile pour de tel poisson de remonter dans les petits ruisseaux?
ou est ce que le système permet d'accueillir des oeufs plus petits?
comment les alevins sont t'il récoltés? ou bien, est ce qu'ils se retrouvent directement dans le ruisseau?

moins en rapport avec le poisson et c'est plus de la curiosité qu'autre chose.
çà à l'air d'être soudé à la semi-automatique, celà à été réaliser par un corp de métier ou par des bricoleurs?
çà à l'air bien soudé en tout cas.
le particulier n'a en général pas accès à cette matière en aussi grande quantité achat au grossiste de métaux?
le poid à vide c'est +/-combien de kilo? car çà pèse l'inox et au niveau manutention çà ne se transporte pas comme pour rire.

fin de l'interrogatoire, Laughing
juste un conseil, une telle masse de métaux n'est pas donnée et par déduction çà devient assez facile à trouver.
Avec le prix du métal actuel, des personnes peu scrupuleuses y verraient une somme d'argent conséquente,
mieux vaut éviter de trop donner des indices quand à la localisation. Wink
Des ferrailleurs n'arrètaient pas de mendier de vieux radiateurs destinés au recyclages de métal et je prévoyait de récupérer quelques euro,
on n'est venu les voler chez ma mère pendant la nuit alors que ce n'était que du fer. Shocked
avatar
Zery

Date d'inscription : 17/10/2011

http://users.belgacom.net/bn277749/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Invité le Ven 17 Fév 2012 - 0:48

la DCE est une directive contraignante ... elle impose des investissements sous peine d'astreintes ... ces investissements sont donc consentis

quand au lien demandé relatif au radio-pistage, et à la circulation du poisson en général

"Les nouveaux membres ne sont pas autorisés à poster de liens externes ou des emails pendant 7 jours. Veuillez contacter l’administrateur du forum pour plus d’informations."

je l'adresse donc à un admin du forum par email ( en mp ça passe pas non plus ) pour qu'il l'édite dans ce message

@Zery;

pour éviter le gel, nous avons augmenté le débit et immergé les incubateurs

la tôle perforée du fond est recouverte de 30 cm de galet et c'est eux qui reçoivent les œufs

la taille de la génitrice n'a d'insistance que sur le nombre d’œufs, pas sur le diamètre qui est lui invariable

quand à la matière, nous avons choisi l'inox pour c'est propriétés en milieu humide, ils sont réalisé artisanalement à l'arc

mais il pourrait aussi être réalisé en aluminium et être soudé à la semi en MIG ou encore au TIG ou même encore riveté et siliconé ( j'en ai déjà vu réalisé en panneaux marin visé et siliconé )

je posterai d'ailleurs une photo ce week-end d'un incubateur réalisé dans une ancienne malle colonial

quand au poids, hors galets, un homme seul le manipule sans problème
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par flyman30 le Ven 17 Fév 2012 - 9:30

avatar
flyman30
Le Papé sempeiste

Date d'inscription : 14/08/2006

http://www.assoc-sempe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Simon le Ven 17 Fév 2012 - 10:17

@eduens a écrit:
@Matthieu a écrit:Salut Eduens,

C'est sur quel secteur ton AAPPMA ?

C'est le fousseret , plus particulièrement sur le coin de saint elix le chateau, ou il y a un parcours sur la louge, ou du moins je pense plutôt au canal de dérivation du moulin de st elix avec plusieurs centaines de mêtres totalement abandonnés avec un joli potentiel a mon avis... mais ça c'est a voir avec le bureau a la prochaine réunion.

Sinon en bricolant un incub comme exposé , ça peut intéresser d'autres APPMA je pense.

c'est soutenu par le canal de la Neste j'imagine ?
avatar
Simon

Date d'inscription : 21/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: incubateurs à substrat profond

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum