Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 15:30

T'es mon idole ! Laughing

Oui, globalement ça veut rien dire et c'est un peu trop utilisé à tort et à travers... mais dans ce cas là c'est amplement justifié, simplement parce que ça permet de toucher du poisson à des gens, sans nuire le moins du monde à une population présente ou au milieu. Et ça coûte pas un rond. Vraiment, j'arrive pas à voir où est le problème... Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 16:30

ton exemple du barbeau est complètement démago car on sait très bien que la noblesse du poisson est très subjective et que dans ce cas, il me semble qu'on est en démocratie, l'ombre passe bien avant le barbal... (de même que le cristi ou le sdf passe avant le tetard tartampiesque pour moi, que veux tu personne n'est parfait...)
Shocked Alors là, ça me la scie à la base... et en vertu de quoi l'ombre passerait avant le barbal ? Il est chez lui, le barbal. Il y en a toujours eu entre Quillan et Limoux.
Il a du sang royal l'ombre, pour être si prioritaire que ça ?
Et tu viens me parler de démocratie ? Sans déconner, simone !
Idem pour le sdf et le cristi qui ont massacrés des populations entières de grenouilles... qui n'avaient rien demandé. Mais bon, ça fait mouiller simone, les gars !
Mais qui sommes-nous non de dieu, pour décider que l'ombre passe avant le barbeau ou le cabot ? Des personnes qui n'avons pas mal au cèpe, ça c'est certain !
On le boufferait encore, je comprendrais... l'ombre est meilleur, ok. Mais pour tout relâcher, franchement...
dans les milieux vides, et au diable les discours intégristes et archaïque, tourné vers le passé mais qui n'oeuvrent en rien pour que la pêche aille de l'avant.
Dans le milieux vides, comme tu dis, mettre des ombres ? Ok ! Faisons bander les gaules (et les chibres) Pendant ce temps, EDF continue...
Et dans moins de 10 ans, tu n'auras plus aucun ombre (en moins d'en mettre). Et qu'est ce qu'on fera alors ? On y foutra quoi à la baille pour qu'on puisse se pignoler et "sauver" la pêche ? Des chats ?

Quand je lis Matthieu qui écrit que lorsqu'il pêche, il fait en sorte de laisser la rivière comme est elle l'est (donc il relâche un broc en 1ere cat, pourquoi pas) et qu'ensuite pour sauver la pêche, "pragmatisme" donc poissons de cirque... y'a comme une bouse quelque-part...

Le constat est simple... sans ça, la pêche est morte demain. Et ça personne ne peut le contester...
Ça fait un bail qu'elle est morte, la pêche... ni toi ni simone n'étiez nés qu'elle commençait déjà à crever. Et comme par hasard, elle est morte en même temps que les poissons...

Ca fait un moment qu'on en met, des ombres... dans l'aude, en dordogne, même en 65 ils ont essayé !

Et elle va mieux, la pêche ? Arrêtez de dire des conneries, les enfants !
permets moi de te dire que ce genre de discours dénote d'une ouverture d'esprit digne des plus grands palmistes que tu adores... et mon simple exemple (et je peux t'en citer d'autres...) montre que ta théorie est plus que fumeuse
Elle démontre surtout que vous les djeun's, vous ne pensez qu'à plier du carbone. C'est votre droit. Bravo. ok
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 16:39

mais alors là les bras m'en tombent...qu'est ce que vous voulez faire avec des discours pareil???
je vais te dire un bon truc, la pêche est morte aujourd'hui pour les gens qui n'y vont plus, ou qui n'explorent plus, c'est plus exact...En balançant des fadaises pareilles, yaura plus un pêcheur de truites d'ici 15ans ans... alors que des truites, y'en a plein!!! et au moins autant dans certains coins que durant ces pseudos années glorieuses qu'on nous rabache sans arrêt... j'an ai plein le cul d'entendre que dans les années 70, c'était le rêve...

allez bordel au bord de l'eau, y'a des cartons qui se font, certes elles sont peut être plus capricieuses qu'avant...mais faut arrêter d'avoir la larme à l'oeil, ça commence à devenir sérieusement gonflant... vous allez tous les convertir au black ou au coup tous les nouveaux arrivants avec vos conneries, alors que des choses à la truite, il y en a beaucoup encore à faire, et pendant longtemps... mais faut se donner les moyens... encore une fois, chacun son truc...


deux derniers points où je passe vite car j'ia pas le temps :

- l'ombre est pas près d'être cuit sur l'Aude (rdv dans 10 ans si dieu le veut)

- qui t'as dit qu'on les remettait à l'eau?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 16:59

Elle démontre surtout que vous les djeun's, vous ne pensez qu'à plier du carbone.

C'est pas tout à fait vrai, puisque comme tu le disais, si c'est pour plier du carbone, le barbeau, c'est largement suffisant.

Mais c'est pas tout à fait faux non plus. Le nombre de fois où j'ai entendu (et pas que des djeun's en fait) que sur les ruisseaux c'est moisi, y'a que de la riquette, alors que je proposais d'aller se faire un ruisseau ou une petite rivière.

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi vous acceptez qu'on balance du jaunard ou de l'AEC, mais pas des ombres. Pour moi c'est pareil. En plus l'avantage de l'ombre c'est qu'il n'occupe pas les mêmes postes que les truites (je connais pas bien, je dis peut être une connerie mais il m'a semblé avoir lu ça quelque part).

En tous cas la discution est intéressante, même si je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire. (Ouai je sais, mais je l'aime tellement cette citation I love you ).

Quant au barrages EDF, je crois que je préfère me ranger dans le camp du pragmatisme, car vu le lobbying de la bien-pensence pseudo-écolo en faveur des énergie renouvelable, le démantèlement des actuels barrages, et l'arrêt de la mise en place de micro centrale n'est qu'un belle utopie.
J'ajoute à cela que l'ouverture à la concurrence de ce marché ne va pas améliorer les choses pour ce qui est du respect des niveaux d'étiage, ou d'une gestion raisonnable de ces structures...

Bref, je pense évidemment ce serait le mieux de pouvoir réhabiliter tous ça, mais c'est tellement improbable, que la solution par défaut peut être ce genre d'initiative, non?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par fufu31 le Jeu 6 Mai 2010 - 17:03

@dede a écrit:
Ah bon ?? Pas d'accord avec vous sur ce coup là: et les toulousains, y
font quoi les toulousains ?
pour moi, c'est une façon comme une autre
de pêcher, et puis ils leur font pas mal aux poissons...
après, ça
fait kéké, mais j'y vois pas d'inconvénients, il faut avoir vécu à Paris
pour comprendre ....

enfin moi je vois pas la pêche comme ça , pour moi c'est un tout , pêche et nature sont indissociable , alors si tu m'enlève la pêche quand je suis dans la nature encore ça me va , quand je fait des rando a la limite j'ai pas besoin de canne , par contre si si tu m'enlève la nature je préfère ne pas pêcher, je ne prendrais pas de plaisir .

Eh oui dédé, c'était ma grande contradiction quand j'habitais Paris après avoir pêché pendant des années dans les Pyrénées, faut y être allé pour comprendre...Donc, je faisais beaucoup de kilomètres pour retrouver la nature

Je peux jouer dans le débat ?
Bon, à mon sens, Jeff et Simon n'ont pas tort dans leurs arguments avancés, ni même notre , mais la grande différence entre ceux qui ont 20 ans et 40 ans, c'est le souvenir: je suis pas encore grand-père et mes souvenirs ne remontent pas au Néolithique, mais quand on a connu des rivières moins traumatisées et que l'on comptait les poissons sur le fond à (presque) toute heure de la journée, ça fait bizarre de les arpenter maintenant et de rentrer à la maison avec un goût amer en se rappelant la rivière d'avant, les coins pas ensablés, pas à sec...
Bien sûr, le comportement des poissons a changé, les pêches électriques montrent des choses incroyables sur des parcours que l'on pensai vidés à jamais...mais le souvenir est là, on resasse, on regarde un coup de vanne passer devant le nez et on a les boules, on prend un coup de vieux
avatar
fufu31

Date d'inscription : 12/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 17:09

l'ombre n'a rien à voir avec des jaunards... puisqu'ils se sont naturalisés sur l'Aude (en plus de s'être acclimatés) donc on ne parle pas de la même chose...

pour ce qui est de plier du carbone (et matthieu pourra en témoigner..) je suis le premier à défendre la pêche des truites de 22... je n'ai fait que ça jusqu'à cette année... mais je pense que plier du carbone n'a pas vraiment de rapport avec la taille des poissons mais plus sur le fait d'en prendre tout simplement...
alors là oui, je suis peut être un plieur de carbone et pas un observateur de triton à la loupe...désolé...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 17:16

Attends, le souvenir, il change rien à la situation...
Et puis merde, comme l'a souligné Simon, et comme tu le reconnais, les poissons ils y sont toujours bordel... la pression de pêche a considérablement augmenté, les techniques se sont affinées, les poissons ont suivi et son souvent durs à prendre, mais ils y sont, et autant qu'avant pour une majorité du linéaire...

Quand des cadors de la pêche aux AN des années 70, des stars du championnat des Pyrénées, disent qu'en 2007 et 2008 ils ont fait des saisons comparables à ces fameuses "glorieuses" ( surtout pour les piscicultures au passage, bien plus que maintenant contrairement à ce qu'on commence à lire un peu trop souvent Rolling Eyes), faudrait quand même se remettre un peu en cause et arrêter de dire qu'il y avait plus de poisson rustique avant des les Pyrénées....

Alors le souvenir de quoi ? Des choses que l'on a enjolivées avec le temps, à l'aide d'une mémoire totalement sélective ? De ces rivières pour lesquelles on avait globalement encore moins de considération que maintenant ? Qui étaient encore plus polluées, et dans lesquelles on jetait tout et n'importe quoi sans jamais se poser de questions ?


Rolling Eyes
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 17:35

En balançant des fadaises pareilles, yaura plus un pêcheur de truites d'ici 15ans ans...
Et pourtant, c'est pas faute d'en balancer ! Alors ?
alors que des truites, y'en a plein!!! et au moins autant dans certains coins que durant ces pseudos années glorieuses qu'on nous rabache sans arrêt
Des jaunards, oui, il y en a plein. T'as qu'à voir le nombre impressionnant de danoises que nous montrent les gars des alpes... il n'y peuvent rien, ils prennent ce qu'il y a !
Mais excuse-moi, c'est des jaunards...
Et chez nous, c'est pareil, faut pas croire...

C'est pas tout à fait vrai, puisque comme tu le disais, si c'est pour plier du carbone, le barbeau, c'est largement suffisant.
J'ai oublié en effet d'ajouter "sur les poissons qu'ils désirent", le barbeau n'en fait pas parti...
l'ombre est pas près d'être cuit sur l'Aude (rdv dans 10 ans si dieu le veut)
Grâce à ça, peut-être... http://www.audeclaire.org/historique.html
Parce que ceci : http://www.garbustecampenoise.com/actualit%C3%A9s/
sera archi ensablé si EDF continue. Les ombres aiment le sable, mais point trop n'en faut...

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi vous acceptez qu'on balance du jaunard ou de l'AEC, mais pas des ombres. Pour moi c'est pareil.
Ben, moi aussi !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par fufu31 le Jeu 6 Mai 2010 - 17:51

Mais si Matthieu, le souvenir change la perception que l'on a de la situation, et si un jour on pêche la Pique ensemble, tu le verras dans mon regard, ça va forcément trahir mes pensées...Et puis la mémoire n'est pas "totalement sélective" et la mienne n'enjolive rien: en 1982, on voyait peu de pêcheurs au bord de l'eau, les waders n'existaient pas, personne se foutait en plein milieu de la rivière, les poissons prenaient des coups de vanne sur la tronche mais se calaient moins, ils étaient moins épouvantés...moi je badais devant des pêcheurs à la mouche, mon frère m'apprenait le Toc, c'était un peu le rêve.
2 ou 3 ans plus tard, la musique a changé, et là je peux dire que c'est devenu le bordel: du monde, des paniers pointus (vus) pour épater les copains le lundi au boulot, la rivière batanée dans tous les sens, des jaunards pour contenter les viandards, et j'en oublie...
Certes, les rivières n'étaient pas moins polluées que maintenant, et après chaque crue, c'étaient "les guirlandes" de sacs poubelles sur les bords de Garonne et sur la Pique, mais que veux-tu, on garde des images en mémoire et ça, on ne peut s'en défaire, on est subjectif pour ce que l'on a aimé, c'est comme ça (et pourquoi pas).
Après, tu disais plus haut que l'ombre ça coûte pas cher, je voudrai voir les chiffres; perso, je me demande si la réhabilitation du linéaire ne coûte pas moins cher, c'est à voir.
Taper de l'ombre ça paraît plus excitant et plus exotique à première vue que taper du barbeau, mais je suis certain qu'après le premier effet kisscool, tout redeviendra comme avant et les mecs raccrocheront...
avatar
fufu31

Date d'inscription : 12/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 17:54

Quand des cadors de la pêche aux AN des années 70, des stars du championnat des Pyrénées, disent qu'en 2007 et 2008 ils ont fait des saisons comparables à ces fameuses "glorieuses" ( surtout pour les piscicultures au passage, bien plus que maintenant contrairement à ce qu'on commence à lire un peu trop souvent Rolling Eyes), faudrait quand même se remettre un peu en cause et arrêter de dire qu'il y avait plus de poisson rustique avant des les Pyrénées....
Matt, je suis prêt à te montrer rien que sur les départements de l'ariège et de l'aude plus d'une vingtaine de cours d'eau, où même au filet, à l'explosif ou au javel, tu n'arriveras pas à sortir la moitié des truites que j'y prenais dans une matinée. Ou tu ne sortiras que ce que les "pragmatiques" ont bien voulu y mettre...
Et si tu veux, je te les cite un par un, je n'ai pas de secret. Comme ça, tu pourras te rendre compte sur place, ainsi que ceux qui nous lisent.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 18:25

disons qu'a une certaine epoque , le frai fonctionnait mieux , donc plus de poissons prenables quelques années apres ! il y avait aussi un peu plus d'eau dans les ruisseaux et rivieres , etc etc ... le soucis est que de nos jours les données ne sont plus les memes .... le resultat non plus par consequent ... snif !

on ne va pas revenir sur les pollutions qui etaient "peut-etre" moins violentes ou mieux "lavées" par les debits d'eau que de nos jours ( quoique ça se calme grace aux STEP meme si elles ne "lavent" pas tout malheureusement , moins d'industrie aussi , plus de chomage mais moins de pollution dans certaines vallées )

bref pour l'ombre , on n'en parlerait pas si tout etait parfait !!

sans oublier le temps passé ( moi comme certains ici , j'aime a me rappeler ne serait ce que 25 ans en arriere ) , cependant , il nous faut vivre avec ce qu'il nous reste , les souvenirs ok ! mais la realité actuelle nous permet de nous diversifier en terme de peche donc si l'ombre peut permettre le maintien d'un loisir-peche ma foi , pourquoi pas !!! avec une etude prealable demontrant qu'il n'a pas d'impact sur le milieu , et qu'il est viable en terme de repro et d'acclimatation , l'ombre peut etre un bon paliatif a l'attente des pecheurs de tout bord !

dans le 65 , l'essai a été fait .... mais apparement le milieu ne lui plaisait pas car aucun resultat positif amont ou aval ... dans le 64 , l'experience est a ses début , mais ça semble un peu mieux fonctionner .... affaire a suivre !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 19:07

Pour la pression de pêche dans les années 70/80, certes je ne l'ai pas connu, mais alors on n'a pas du discuter avec les mêmes personnes... j'ai plutôt eu des versions que c'était le concours de pêche permanent notamment sur la Garonne dans les secteurs du fameux championnat des Pyrénées...

et je suis prêt à mettre ma main à couper que la pression de pêche est entrain de s'effondrer d'années en années... on pourra dire merci aux penseurs éclairés qui nous ont reservi quotidiennement le vieux ragout un peu passé "il n'y a plus de truites, la pêche est morte..."

d'un point de vue purement égoïste, tant mieux que l'on croise moins de monde au bord de l'eau... par contre, je sais bien que c'est triste...
(d'ailleurs vous vous le vouliez ou non, intégriste du toc ou de la mouche, le déversement de truites de piscultures fait vendre plus de la moitié des permis aujourd'hui, on peut le regretter mais c'est comme ça...)

si des mecs se font rêver à secouer des ombres de 50 en nymphe, des cristis après avoir marcher 4h, c'est tant mieux!!! et le discours qu'il vaut mieux des barbeaux et laisser l'eau aux tetards en montagne est dépassé car on sait bien que ca n'oeuvre pas en faveur de la pêche et du nombre de personnes au bord de l'eau....

c'est si facile aujourd'hui d'avoir une approche de puriste, mais c'est complètement décallé de la réalité... c'est irréalisable...

et en plus, je me permets de dire, puisque ici les moucheurs sont souvent taxés d'intégrisme, il en faut pour tous... l'Aude est une rivière où l'ombre n'a fait aucun mal (pardonnnez le de prélever quelques portes bois, et de faire compétition alimentaire avec cyprinidus barbinflus...) puisque le coupable nous le connaissons tous... mais comme ça a été dit, le fameux coupable est à des années lumières d'être titiller par nos considérations bucoliques...

dire que la truite autochtone est a rangé au rang des souvenirs est une grosse connerie, vous n'avez qu'à discuter avec des hydrobio et vous verrez ce qu'ils en pensent...

il y a des rivières des Pyrénées où les grosses truites pullulent (non pas des jaunards la robe ne trompe pas...vous verriez les cartons réalisés par un moucheur qui est mon dieu vivant des chapeaux à plume, ça fait peur...pitin il va bien rire quand un de ses sbires qui vient glanner des infos chez nous va voir ça), des torrents alevinés en portions (dont la pollution génétique est a priori infime, Cf études, Jos tu chercheras...) ont des populations impressionnantes, on le voit les jours où c'est dehors (ex de Yoch avant le coup d'eau il y a deux semaines qui fait un carton sur un ruisseau de piémont seulement empoissonné en truites portions et pas dans la partie qu'il a pêché, déconnez pas, ne balancez pas le nom)


la pêche à la truite a un formidable avenir, ceux qui pleurent, essayez au moins de ne pas déteindre sur l'optimisme des autres, car il y a lieu d'en avoir, c'est sûr!!!

vive la république, vive la france!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par milou le Jeu 6 Mai 2010 - 20:01

un grand merci pour cette discussion
fort instructive et donc constructive même si on ne s'en rend
pas compte. Il y a beaucoup de choses fortes intéressantes qui
sont exprimés ici et qui traduisent bien plus que des choix
raisonnés de gestion ou autre mais bien différentes
façon de concevoir la pratique de la pêche, et davantage
le rapport à la nature et la manière d'« être
au monde » qui en infèrent. Pêcher des
poissons de mémoire humaine autochtones ou des poissons
introduits récement pour certains ne brouillent en rien le
plaisir de la pêche. Pour d'autres si.


Avant de chercher pourquoi, il faut
bien voir que ces deux perceptions différentes de ce qui peut
constituer le légitimement pêchable renvoie bien à
des schémas sociaux et culturels, qui définissent la
part des choses et investissent la pêche et le poisson convoité
de tout un tas de signes, d'images, de symboles.

Beaucoup de choses à dire ici,
mais ce n'est peut-être pas le moment ni le lieu de parler
ethnologie...

Il est très dur de prendre
position dans ce débat... tant je trouve les argumentations de
chacun fondées. Alors, pour essayer d'équilibrer la
balance, et parce que je ne suis pas d'humeur pragmatique mais plutôt
rêveuse, je vais me placer du côté du Jeff...




En tant qu'amateur de sensation au bout
du scion, j'adhère à l'idée d'introduire des
poissons qui se prennent assez facilement à la ligne, procure
les sensations attendues et peuvent, sur une durée plus ou
moins incertaine, se maintenir sans porter atteinte au capital de
départ. Ok.

Cependant, me plaçant dans la
peau d'un natif des bords de l'Aude, je dirai alors, qu'en tant que
recepteur et transmetteur d'une identité, les ombres ne
représentent rien du tout pour moi, ne renvoient ni à
un héritage culturel, identitaire, ni à tout
l'investissement symbolique qui est attribué à la
truite. Bien au contraire, ils auraient plutôt tendance à
représenter cette perception récente de la pêche
comme jeu, comme rapport de fictivité avec le vivant,
instituant un ensemble de codes, de règles, d'interdits
désanchantant la pratique. Alors non seulement avec ces
pauvres ombres nous ne partageons pas une histoire commune, mais ils
renvoient davantage à cette autre conception de la pêche
qui, à grand coup de no kill et d'interdictions de l'asticot,
condamne une autre façon de vivre la pêche, la nature et
l'ordre des choses... Et, en cela, je comprends que l'on puisse
légitimement être contre. Ce n'est pas contre le fait
d'avoir introduit ces poissons, mais tous qu'ils véhiculent
derrière.

Voilà, me concernant. J'espère
ne pas avoir dis trop de sottises.
avatar
milou

Date d'inscription : 09/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 20:11

Pour ce qui est de la pêche d'antan, je crois qu'il y a un peu des deux. Je prends l'exemple de mon grand-père à qui il arrivait de faire d'énormes cartons à "l'époque".
Et bien, il y a quelque temps, alors que je reprenais la pêche, il m'a accompagné sur le ruisseau qu'il pêchait, d'un côté il a noté qu'il voyait bien peu de truites, mais à côté de çà, là où je ne prenait rien (il m'accompagnait mais ne pêchais plus depuis quelques années), il m'a demandé de lui prêter la canne. Il a fait 2 truites dans les 5min (et pas dans le courant, mais bien bien planquées).
Donc bon, je pense qu'en effet la densité est moins importante (sur ce ruisseau du moins), mais qu'elles sont aussi mieux planquées et moins évidentes à capturer et à débusquer.

Maintenant, c'est très restreint comme exemple et ça n'a pas valeur d'étude. Mais néanmoins l'anecdote a au moins l'avantage d'illustrer l'idée que je m'en fais.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 20:19

@milou a écrit:un grand merci pour cette discussion
fort instructive et donc constructive même si on ne s'en rend
pas compte. Il y a beaucoup de choses fortes intéressantes qui
sont exprimés ici et qui traduisent bien plus que des choix
raisonnés de gestion ou autre mais bien différentes
façon de concevoir la pratique de la pêche, et davantage
le rapport à la nature et la manière d'« être
au monde » qui en infèrent. Pêcher des
poissons de mémoire humaine autochtones ou des poissons
introduits récement pour certains ne brouillent en rien le
plaisir de la pêche. Pour d'autres si.


Avant de chercher pourquoi, il faut
bien voir que ces deux perceptions différentes de ce qui peut
constituer le légitimement pêchable renvoie bien à
des schémas sociaux et culturels, qui définissent la
part des choses et investissent la pêche et le poisson convoité
de tout un tas de signes, d'images, de symboles.

Beaucoup de choses à dire ici,
mais ce n'est peut-être pas le moment ni le lieu de parler
ethnologie...

BHL est parmi nous!!! :p



@milou a écrit:En tant qu'amateur de sensation au bout
du scion, j'adhère à l'idée d'introduire des
poissons qui se prennent assez facilement à la ligne, procure
les sensations attendues et peuvent, sur une durée plus ou
moins incertaine, se maintenir sans porter atteinte au capital de
départ. Ok.

Cependant, me plaçant dans la
peau d'un natif des bords de l'Aude, je dirai alors, qu'en tant que
recepteur et transmetteur d'une identité, les ombres ne
représentent rien du tout pour moi, ne renvoient ni à
un héritage culturel, identitaire, ni à tout
l'investissement symbolique qui est attribué à la
truite. Bien au contraire, ils auraient plutôt tendance à
représenter cette perception récente de la pêche
comme jeu, comme rapport de fictivité avec le vivant,
instituant un ensemble de codes, de règles, d'interdits
désanchantant la pratique. Alors non seulement avec ces
pauvres ombres nous ne partageons pas une histoire commune, mais ils
renvoient davantage à cette autre conception de la pêche
qui, à grand coup de no kill et d'interdictions de l'asticot,
condamne une autre façon de vivre la pêche, la nature et
l'ordre des choses... Et, en cela, je comprends que l'on puisse
légitimement être contre. Ce n'est pas contre le fait
d'avoir introduit ces poissons, mais tous qu'ils véhiculent
derrière.

Voilà, me concernant. J'espère
ne pas avoir dis trop de sottises.

J'adhère! C'est exactement ce que je voulais dire!
Supprime ton post, je fais un copié/collé, je reposte, et si on te demandes, tu dis que ça viens de moi ok? rabbit
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par milou le Jeu 6 Mai 2010 - 20:55

Djih3m a écrit:
BHL est parmi nous!!! :p

éeuh wooo non mais
ça n'a pas absolument rien de philosophique mec,
si tant est que BHL fasse de la philo, j'en sais rien,
je ne lis pas ce genre de truc,
donc stp garde cette précieuse référence pour les cabinets,
et pas pour la lecture....
encore que ça peut filer la chiasse ou couper l'envie
avatar
milou

Date d'inscription : 09/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 21:24

C'est toute une culture qui fout le camp, vous ne le comprenez donc pas ?
Alors allez-y, introduisez ! Du cristi au tourrat et au fourcat, du sdf et de l'oc au naguille, de l'ombre, ça sauvera la pêche en faisant venir le touriste...
Introduisez aussi des tafioles, c'est comme les truites dans l'aude, ça ne se reproduit pas mais enfin, on sait jamais... ça peut en faire venir d'autres, et pour un peu qu'il y en ait un qui pêche...
avec le temps vous comprendrez que c'est vous qu'on introduit... mais pour l'instant, vous n'avez pas encore assez mal au cul...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par clarée le Jeu 6 Mai 2010 - 21:59

OMBRE SAUVEUR
un petit exemple, l'ouche à dijon rivière morte depuis 50 ans, est littéralement pourrie d'ombres.Bientôt ce sera l'ouverture et je serai probablement seul à les amuser comme toutes ces dernières années alors si vous croyez que cela sauvera la pêche vous me faites bien rire. cette pêche n'a qu'un intérêt très limité, elle ne peut déchainer les passions ce n'est qu'un poisson de pisciculture et comme eux ils n'intéressent que peu de temps.

précisions quand même pour sa défense que l'ombre peut être malin quand il est de souche naturelle, ceux du haut allier par exemple valent bien des truites enfin à mon avis.

Une mort annoncée
la pêche de la truite meurt à partir du moment où un poisson est mis dans le torrent, c'est le rêve qui meurt...j'ai choisi depuis longtemps de ne pêcher qu'un parcours en côte d'or car c'est le seul qui contient encore des truites comme celles de mon enfance, pouRquoi allez pêcher des poissons qui s'appellent truite mais qui n'en sont plus ailleurs?

truites à touristes

reprenons le cas des alpes avec les hautes alpes, on y prend des truites c'est sûr, 300 à 400 sur un mois de vacances pour moi qui ne suis qu'un touriste mais peu très peu sont des truites autochtones, je ne connais en fait que trois parcours qui contiennent 90% DE POISSONS SAUVAGES dans les autres on prend quelques rescapées mais surtout des hybrides,des danoises, des truites grassouillettes et autres poissons pour touristes.bilan là bas aussi les pêcheurs disparaissent.

Y A PLUS RIEN

Dire qu'il n'y a plus rien c'est évidemment faux dans certains cas mais se souvenir c'est aussi savoir ce que l'on a perdu et cela malheureusement certains ne l'imaginent même pas.

MERCI MILOU POUR TON INTERVENTION
avatar
clarée

Date d'inscription : 10/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par josélito le Jeu 6 Mai 2010 - 22:14

...oui, Merci Milou de nous rappeler qu'en chacun de nous il y a un Dr Jékyl et Mr Hide qui somnole...

...je ne sais pas où cette schizophrénie nous mènera..mai l'essentiel c'est que des forums comme celui ci existent pour faire vivre nos passions et nos espoirs au beau milieu d'une misère humaine "INCOMMENSURAPLE, que diaple" !!!...
avatar
josélito
el jitano de la mosca

Date d'inscription : 14/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 22:22

@milou a écrit:
Djih3m a écrit:
BHL est parmi nous!!! :p

éeuh wooo non mais
ça n'a pas absolument rien de philosophique mec,
si tant est que BHL fasse de la philo, j'en sais rien,
je ne lis pas ce genre de truc,
donc stp garde cette précieuse référence pour les cabinets,
et pas pour la lecture....
encore que ça peut filer la chiasse ou couper l'envie

Je sais pas pourquoi, mais je sens que j'ai été bien inspiré avec BHL, le philosophe, non pas de comptoir, mais plutôt de plateau télé, ce qui au final revient à peu près au même, mais en moins drôle.... Razz

Mais sinon, mis à part le chambrage, j'ai trouvé sympa ton analyse super


Sinon, pour Jeff, oui c'est juste ce que tu dis, mais après tout, tu n'as pas la même culture que les Ariégeois médiévaux, c'est normal aussi que les mentalités évoluent. Et plus la technique (je parle de science pas de pêche) évoluera, plus la société changera, plus les cultures deviendront des modes...
Maintenant, je ne porte pas de jugement, c'est simplement un constat.
Après, la question est de savoir la part de culture que l'on doit conserver car elle apporte, ou inversement, changer de mentalité lorsqu'on se rend compte que c'est une erreur. Mais l'analyse est loin d'être évidente, la limite est ténue, et les sensibilités en contradiction. Que ce soit la querelle de voisinage, de vallées jusqu'au choc de civilisations, de religions, ou de générations, il y a toujours entre les deux la sensibilité de chacun, sa culture, et son ouverture d'esprit.

Là où je suis d'accord avec toi, c'est que notre société, et c'est bien une impulsion marchande, où tout doit changer, se renouveler et être remplacé, la culture ainsi que les traditions sont aussi concernées et même particulièrement, dans la mesure où elle s'opposent aux fondements capitalistes.
Ce qui est, à mon sens, pour la parenthèse, une des causes des désordres sociaux et des "jeunes" en manque d'identité qui se tournent vers un certain intégrisme (pas uniquement religieux, je ne veux pas que ma pensée soit simplifiée comme c'est souvent le cas dans les médias).

Autant je disais que je trouve déplorable l'expression "il faut aller de l'avant", ou "des pratiques d'un autre temps" (à la mode sur TF1 aussi), je suis largement aussi consterné par les "c'était mieux de mon temps"....

Ce qui implique aussi que les anciens sachent mettre de l'eau dans leur vin, afin que les plus jeunes puissent le boire. Car si l'on doit compter sur les apparatchiks pour nous guider vers une pensée étroite et confondue, on y est en plein dedans.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par MARAUD le Jeu 6 Mai 2010 - 22:30

oui merci milou!
eh les amis !ne vous inquiétez pas nos rivières vont retrouver leurs santés d'antan car l'europe veille et sa sacrosainte DCE est là pour çà!
les souvenirs peuvent servir à çà les jeunes !à servir d'étalon pour un retour à des milieux conformes tel que je les voient dans ma mémoire mais attention nulle nostalgie dans ces propos car nous sommes tous responsables de ce qu'il nous arrive!
avatar
MARAUD
dédé je suis ta conscience

Date d'inscription : 28/01/2008

http://skydrive.live.com/home.aspx?wa=wsignin1.0&sa=81616687

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 22:35

Edit: j'ai dis une connerie qui pouvait être mal prise....

Haaaaa. L'Europe... Encore un vaste sujet.... Rolling Eyes

Mais bon, après je suis comme Ahmed: J'ai des idées sur tout, mais surtout des idées!

En particulier pour les centrales EDF...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 22:57

ça va etre un bon débat ce week-end en correze que cet ombre qui fait tant parler de lui !!

ceux qui en connaissent les endroits comme CLAREE n'en voit pas (ou plus ) l'utilité puisqu'ils sont apparement rares a les pecher , et des couillons comme moi qui n'en ont pas a coté de chez eux aimeraient pouvoir aller les taquiner de temps a autre ....mais en 2eme cat. !!! j'en veux pas en 1ere , on a assez a faire avec nos farios de tout bord !! ....CF etude a l'appui là aussi mr SIMON !!! car hormis le haut bergons , les autres affluents du gave et un certains nombre de ceux de l'adour sont farcis de souches bariolées !!! on nous a encore representé cette etude a l'A.G de la fédé le mois dernier !! ..... malgré que la souche soit bariolée , la souche autochtone se maintient en nombre et ne se croise plus ou rarement avec "la bariolée" !!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Xavier le Jeu 6 Mai 2010 - 22:59

qu'en tant que
recepteur et transmetteur d'une identité,
Je pense pour ma part que toute la différence entre nous , les p'tits gros à moustache, et vous, les jeunes fougueux aux désirs immédiats, c'est que nous avons eut une éducation proche de la nature.
A 10 ans, le seul poisson que je connaissais, c'était la fario, et pour cause, c'était le seul présent....
maintenant, j'ai mon road book des espèces pour cocher tous ceux que je trouve...

La pêche meure, et oui, vous avez raison ( Matt et Simon), dans 20 ans vous entendrez les jeunes vous dirent quel bande de cons vous étiez, mettre de l'ombre, qui sont cons ces vieux...

Et oui, tous ont fait ce qu'ils pensaient être juste, mais souvent se sont trompés, je vous rassure , j'en fait certainement parti, mais je m'octroie le droit de penser le contraire.
Il n'y a plis de truites? il suffit de regarder l'ensemble des posts sur les sorties du WE pour se rendre compte de la population, c'est énorme, des truites partout, introduites par nous, tous comme l'ombre
avatar
Xavier

Date d'inscription : 12/08/2006

http://www.truitesetrivieres.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 23:14

JOS a écrit:comme moi qui n'en ont pas a coté de chez eux aimeraient pouvoir aller les taquiner de temps a autre ....mais en 2eme cat. !!! j'en veux pas en 1ere , on a assez a faire avec nos farios[...]

Ouai enfin bon je veux bien, mais la 2e CAT, c'est pas une poubelle non plus...
A la base, la 2e CAT, c'est pas pour dire que c'est pollué, pourrave, et embassinable à foison...
Je crois qu'en seconde ils ont aussi assez à faire entre réhabiliter le brochet, balancer du bass, des bassines, faire des parcours carpes avec des veaux, du calicoba, du chat, nourrir les silures sur les anciens spots à brochets....

Je suis pas aussi fan du carnass que de la truite, mais entre nous, c'est pas mieux en seconde qu'en 1ère...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Invité le Jeu 6 Mai 2010 - 23:34

tout n'est peut-etre pas incompatible ! ????

a voir justement avec une etude au préalable comme je l'ai dejà dit !
je parle pour l'ombre puisque c'est le sujet initial !!

......je ne rentrerais pas dans le debat du calicoba ni du chat !! .... et je n'ai jamais dit que la deuxieme cat. etait une poubelle !!

attention a ne pas dire ce que je n'ai pas dit !!! ok
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intro de l'ombre et éthique de notre rapport à la nature...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum