Leçon de chose en Haut-Verdon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par jojo69 le Lun 11 Mai 2009 - 20:56

S’il est un petit coin de paradis hélas trop connu, c’est bien le canyon du Verdon ! L’endroit attire pêle-mêle kayakistes de tous crins, rafteurs submersibles, randonneurs hollandais et touristes en tout genre, au nombre desquels mézigue a pourtant le plaisir de se compter.

Il faut dire que l’endroit a le chic pour faire dans le grandiose : un canyon immense au fond duquel coule une eau transparente teintée d’émeraude, qui donna son nom à la rivière ; une présence humaine qui remonte à quelques milliers d’années, quoique seulement dans les basses gorges, et qu’à l’époque, le climat ait été un tantinet plus frisquet, ce qui explique peut-être que nos lointains ancêtres aient recouvert les grottes de soleils surréalistes ; une beauté des paysages à faire réciter des vers au beau-frère le plus bas du front ; bref, un endroit à vous asséner magistralement une leçon de « on est bien peu de choses ». Et c’est une leçon de ce genre qui me fut administrée, il y a deux ou trois ans, et dont je vais tâcher de vous faire part aujourd’hui.



Parce que ce que je n’ai pas encore dit, c’est que l’endroit est aussi un paradis pour le pêcheur de truites. Certes, les barrages ont une fâcheuse tendance à varier le débit plus souvent que je ne change de chemise, le faisant allègrement varier de 0,5 à 20m3, voire davantage ; il peut arriver aussi de ramener au bout de sa ligne une rafteuse japonaise ne maîtrisant totalement ni le français, ni la nage en eau vive ; mais quelques précautions élémentaires quant au choix dans la date, dans l’horaire, ainsi qu’un judicieux coup de téléphone à l’EDF, peuvent vous permettre une sortie dont vous vous rappellerez…


J’avais la chance de passer une dizaine de jours dans un patelin des environs où j’ai quelques habitudes. J’avais donc pris le pli de m’y rendre à l’aube, et de descendre le canyon par un petit chemin permettant l’accès en 25 minutes à peine. Une paille ! Et, de 5h30 à 11 heures, cela permettait quand même un joli coup de ligne, tout en étant de retour à temps pour l’apéritif et autres obligations sociales... Au lever du jour, pour peu que le vent soit avec vous et que vous n’ayez pas le pied trop lourd, vous aurez sans doute l’occasion d’observer, à quelques mètres à peine, un sanglier ou deux fouissant à la recherche de quelque nourriture…

Ce jour-là, l’affaire commençait bien : dès le premier radier, j’avais sorti quelques truitelles, et les trous un peu plus bas m’ont permis 2-3 poissons de taille plus respectable. Cela faisait donc une petite heure que je pêchais, lorsque je m’apprêtais à passer aux choses un peu plus sérieuses, le soleil ne s’étant pas encore montré au sommet des parois abruptes. À cet endroit, le cours d’eau se resserre brutalement pour se faufiler entre d’énormes blocs rocheux, décrochés il y a sans doute quelques dizaines d’années, permettant ainsi à l’eau de s’engouffrer dans de gigantesques trous qui peuvent frôler la dizaine de mètres par endroits. Autant dire qu’il s’y trouve assurément quelques belles pièces, mais qu’il faut pouvoir aller les chercher !


Je m’aventurai donc dans le dédale rocheux, lorsque je la vis ! Elle était là, à 4 m de moi à peine, qui se prélassait, attendant peut-être les premiers rayons du soleil, 50 cm sous la surface ; il s’agissait d’une truite qui devait bien mesurer ses 50 cm… Sans bouger un orteil, je l’observe un moment : elle reste là, quasiment immobile elle aussi, sécurisée sans doute par les quelques 4 m d’eau sous elle ; de temps à autre, elle happe au passage un insecte qui a la malchance de passer par là… En plus, elle est en appétit, je dois agir !

Très discrètement, je me retire pour élaborer la stratégie. Voyons voir : Le soleil n’est pas encore tout à fait là, bon point pour moi, pas d’ombre traîtresse ; et ce gros rocher devrait me permettre de quasiment la surplomber sans me montrer, la difficulté sera d’en redescendre si je la pique, mais bon, une fois la truite fatiguée, en passant par ici puis par là, ça devrait le faire sans trop d’acrobaties ; par contre, la ligne ? L’eau est totalement transparente, il faut donc que j’y aille fin : 12/100, à dieu vat ! Par contre, elle prend des insectes, pas bon pour moi, cette affaire : je n’ai que des vers et des teignes (à l’époque, je ne connaissais rien d’autres !), le ver irait trop profond, et il n’y a qu’un léger courant à cet endroit, va pour la teigne ! Deux petits plombs, ça devrait suffire…


Bref, je prends bien un quart d’heure, entre les préparatifs divers pour refaire le montage, m’approcher avec une discrétion de Sioux, le tout en tâchant de contrôler mon excitation à son comble… Enfin, j’y suis : très doucement, je descends la ligne quelques mètres en amont ; une fois la hauteur atteinte, je laisse filer à la vitesse du courant, len-te-ment, en soutenant à peine ! Enfin, l’appât arrive à la hauteur de la truite qui est toujours là… et s’y intéresse ! Je surveille la manœuvre, je vois tout depuis mon poste d’observation : souviens-toi, surtout ne pas ferrer trop vite si tu la vois engamer… Mais ma truite, tranquillement, se laisse dériver avec l’appât, qu’elle prend tout le loisir d’examiner… Ces quelques secondes me semblent une éternité… Non mais tu vas mordre, sale bête ?

Deux énorrrrmes mètres durant, elle se laisse dériver ; il faut qu’il se passe quelque chose, un bloc rocheux interrompt la zone de calme, et l’eau disparaît dieu sait où… Et à cet instant, tout bascule : la truite s’arrête, abandonnant le suivi de la teigne ; c’est alors qu’elle se tourne vers moi, et, stupeur ! me fait un clin d’œil en me tirant la langue, avant de paresseusement s’enfoncer dans les profondeurs… Il me semble même, mais je n’en jurerais pas, qu’elle m’a fait un bras d’honneur…



Évidemment, j’ai retenté le coup, plus profond, plus lourd, avec un ver, avec 2 teignes, à l’endroit et à l’envers, mais elle n’est jamais revenue. Pas si bête, la bête ! Quelque chose n’a pas marché, point. J’ai depuis fait mille hypothèses, remettant en question l’appât, la coulée, la discrétion du montage, la dérive… Je pense avoir, sinon la solution, du moins quelques pistes sérieuses quant au pourquoi du comment. Mais une chose est sûre, ainsi que je l’ai vérifié au fond de ce canyon immense, dans cette nature grandiose et millénaire, face à cette vieille et noble truite à qui on ne la fait pas, surtout quand on est le premier couillon pêcheur venu : on est bien peu de choses ! Et merci la truite, de cette petite leçon d’humilité…
avatar
jojo69
Barbu n°2

Date d'inscription : 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par alma31 le Lun 11 Mai 2009 - 21:18

super ok Superbe texte !! Merci jojo.
A la pêche de la truite, il faut toujours se remettre en question Cool
Les grosses sont bien éduquées là-bas Shocked
Par contre, elles sont mal élevées !!!!! non mais !!!! un bras d'honneur !!
avatar
alma31
Grand penjarol toulousain

Date d'inscription : 20/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par Invité le Lun 11 Mai 2009 - 21:19

Et merci la truite, de cette petite leçon d’humilité…
Et à toi pour ce beau texte ! ok
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par joel5 le Lun 11 Mai 2009 - 21:23

et encore tu as eu du pot en ariège elle t'aurai fait "un doigt" large sourire 1
tout en étant nettement moins grosse No
avatar
joel5
Cuisses hard, l'idole des jeunes

Date d'inscription : 07/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par Xavier le Lun 11 Mai 2009 - 21:37

pas mal le gone.... ok
avatar
Xavier

Date d'inscription : 12/08/2006

http://www.truitesetrivieres.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par jojo69 le Lun 11 Mai 2009 - 21:55

alma31 a écrit:Les grosses sont bien éduquées là-bas Shocked
Par contre, elles sont mal élevées !!!!! non mais !!!! un bras d'honneur !!

Oui, la japonaise est beaucoup moins difficile et beaucoup plus polie, mais c'est plus dur de la remettre à l'eau...
avatar
jojo69
Barbu n°2

Date d'inscription : 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par Invité le Lun 11 Mai 2009 - 22:48

IL bas de soie et tout naturellement que ce texte paraitra dans TER3... Very Happy
Les autres, sortez vous le bras le doigt pour l'appuyer contre les touches du clavier ! bounce
52 textes ! Le cap du 51 est passé, prochain cap, le 69 !
Et n'oubliez pas que la seule différence entre le 51 et le 69, c'est qu'avec le 51 vous avez le nez dans l'anis...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par Invité le Lun 11 Mai 2009 - 22:58

Magnifique texte Jojo ok
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par Invité le Lun 11 Mai 2009 - 23:19

ben moi j'ai pas lu le texte ........... je ne veux pas les connaitre a l'avance ......
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par dede le Lun 11 Mai 2009 - 23:20

ben moi je ne le lirais pas , comme ça j'aurai la surprise dans TER3.

fait en d'autre faignasse , toi qui a la plume facile et juste , régale nous marde Laughing Wink
avatar
dede
maraud t'as pas de conscience

Date d'inscription : 27/01/2008

http://dedbond.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par dede le Lun 11 Mai 2009 - 23:21

pitin jos .....................copieur Razz

on a eu la meme idée Wink
avatar
dede
maraud t'as pas de conscience

Date d'inscription : 27/01/2008

http://dedbond.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par amerigo le Mar 12 Mai 2009 - 0:14

JOS a écrit:ben moi j'ai pas lu le texte ........... je ne veux pas les connaitre a l'avance ......

Tu seras pas le seul large sourire 1
avatar
amerigo
L'americano breton / PING

Date d'inscription : 19/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par MARAUD le Mar 12 Mai 2009 - 0:22

génial! super
avatar
MARAUD
dédé je suis ta conscience

Date d'inscription : 28/01/2008

http://skydrive.live.com/home.aspx?wa=wsignin1.0&sa=81616687

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par papi claude le Mar 12 Mai 2009 - 6:02

Superbe Jojo, tout y est, le texte fait bien ressentir toutes les sensations du pêcheur
j'adoooooooooore super
avatar
papi claude
Dalaï Lama
Dalaï Lama

Date d'inscription : 04/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par flyman30 le Mar 12 Mai 2009 - 8:47

Décidément il me plait bien ce jeune...
J'espère que ce texte sera inclu dans le prochain TER3 Very Happy
avatar
flyman30
Le Papé sempeiste

Date d'inscription : 14/08/2006

http://www.assoc-sempe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par joel5 le Mar 12 Mai 2009 - 12:11

met tes lunettes papé c'est écrit plus haut
avatar
joel5
Cuisses hard, l'idole des jeunes

Date d'inscription : 07/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par flyman30 le Mar 12 Mai 2009 - 13:00

joel5 a écrit:met tes lunettes papé c'est écrit plus haut

avatar
flyman30
Le Papé sempeiste

Date d'inscription : 14/08/2006

http://www.assoc-sempe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par Yohan le Mer 13 Mai 2009 - 10:57

Magnifique !

Expérience que chaque pêcheur a sûrement déjà vécu !

Merci ! Wink
avatar
Yohan
Monsieur le professeur, pêcheur débroussailleur
Monsieur le professeur, pêcheur débroussailleur

Date d'inscription : 14/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par Invité le Ven 15 Mai 2009 - 17:36

Je reprends le mot de Yohan : ma-gni-fique !!! Avec ce récit Jeff, l'un des maîtres à penser du Forum, a du souci à se faire Laughing Laughing Laughing
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par doume le Sam 16 Mai 2009 - 13:32

C'est de la poésie haut de gamme. Bravo Jojo ok
avatar
doume
arroseur de nenuphars

Date d'inscription : 23/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leçon de chose en Haut-Verdon.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum