Re avec Eticou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re avec Eticou

Message par Etienne le Jeu 20 Juil 2017 - 13:06

Bonjour à tous
comme d'habitude je vais scribouiller et donc pour les courageux bonne lecture, pour les autres les tofs sont plus loin.
Eticou arrive dans mon havre de paix, c'est dimanche, début d'après midi. Le temps de s'installer et c'est parti pour une petite sortie sur l'Ariège entre Mérens et au dessus.
Il est équipé de la Pages1 et moi de la TER. Tout se passe à merveille, la réparation de l'inter après une chute de la canne et de son utilisateur n'est plus qu'un vieux souvenir. Quelques touches, quelques sorties, pas de maillée, faut pas rêver dans l'Ariège à cet endroit. Puis tout à coup face dépitée d'Etienne, le scion est en deux morceau après une traction normale sur la canne, le scion a du prendre un coup lors de la chute précédente se fendre sans casser et à la première sollicitation un peu plus vigoureuse il a cassé. A faire réparer ou changer, ce sera pour cet automne à voir avec Stéphane. Tant pis la pèche continue un coup sur deux, chacun son tour avec la TER.
C'est l'occasion de s'apercevoir qu'à cet endroit il y a les ruines d'une usine chimique qui a explosé pendant la deuxième guerre mondiale emportant certains de ses ouvriers dont mon grand-père. En en prenant conscience cela m'a fait un drôle de truc.
Le lendemain suite du parcours, Eticou est muni de la Manoise, il a refusé de se servir de la TER, on sait tous les deux qu'il va avoir une tapée de décrochés, cette canne est un piquet qui n'amortit rien. Et effectivement c'est une suite de râleries et de "encore" qui va émailler cette deuxième sortie. Une chute devant moi, une belle gouille comme  on dit. Je récupère le courant du fond qui me ramène vers la chute et là, immanquable touche, c'est du lourd pas une riquette au vu de la pliure de la canne, mais vu le poids il se passe quelque chose, ah ça y est je la vois, une Arc à cet endroit non pas possible, mais non plutôt une Fario sans aucun point rouge, je me dis une belle? eh bien non elle se révèle être une pure Talidomide. Je la casse sans hésitation, cette manche courte était sans doute là depuis un moment. Nous ferons deux autres maillées, au milieu d'un rythme de prises satisfaisant, sans oublier les nombreux décrochés. Mais sur cette sortie on va être un peu trop gourmand et la nuit va nous rattraper au retour, ne le facilitant pas vraiment. Re passage devant les ruines de l'usine, re truc drôle.
Après cette petite mise en jambe et adaptation pour Eticou à l'altitude, on envisage des choses plus sérieuses. Le sac à dos est prêt, la liste du matériel établie, tente sac de couchage, bouffe et autre ustensiles. C'est le départ mais c'est aussi la première fois depuis bien longtemps pour moi de bivouaquer en montagne. Décision est donc prise de ne pas prendre de risque et donc de bivouaquer près de la voiture histoire d'avoir une solution de replis immédiate. Nous ne suivrons pas les prévisions de la météo qui se révèleront farfelues comme c'est bien souvent le cas dans ces vallées.
Une heure de bagnole avec le Duster d'Eticou, bien pratique et efficace car après l'asphalte défoncé il y a un peu de piste. Le lac est devant nous, le temps de se restaurer installer la tente et une partie de pèche en lac démarre. Je me mets au vairon, c'est amusant au début, hop le bouchon est à peine droit qu'il plonge, on ferre et hop dans la bourriche, puis on recommence et hop re-touche re-bourriche puis on recommence et re-re, au bout d'un moment ça finit par lasser un peu, les vairons serviront à équiper des montages à l'anglaise. Et l'attente commence jusqu'à la tombée du jour sans aucune touche sauf celles des vairons du début.
Il est temps de manger, ce sera vite fait et sans fioritures ,ni amuse gueule. Dodo
Bon c'est sur on ne dort pas si bien que dans un lit douillet mais enfin on se reposera.
6h30, des concurrents sont là, on se dépêche nous aussi, le lac peut-être bon le matin, petit déjeuner à préparer pour l'un, sacrifice de vairons pour l'autre et l'attente recommence, et va durer jusqu'à midi. Enfin le bouchon plonge, ah mais mince ce fil s'est embourbé dans des résidus de bois, c'est sans doute la cause de ce bouchon plongeur, ça y est plus de branches, ah mais ça replonge , c'est une autre histoire alors, diantre je ferre avec un grand mouvement, c'est pas du toc cette affaire, je verrai bien un poisson de loin mais j'ai ferré trop tôt, le vairon est en morceau mais il n'y a plus personne au bout.
Les concurrents partent sans avoir manqué de faire plusieurs petites visites afin de savoir si comme eux nous étions capot. Nous nous arrêtons histoire de casser la croûte. Nous convenons que cette pèche statique ne nous convient pas trop et l'absence de touches nous fait tout plier pour aller au toc au dessus du lac.
C'est parti 15h, Etienne à droite, Etienne à gauche et on remonte. Et ce pendant près de 5 heures, pour zéro touche pour moi et une pour Etienne. L'idée du départ était trois nuits dont une dans cette vallée plus haut pour faire les ruisseaux, mais là c'en est trop, on plie tout, on enfourne tout dans le taxi et on redescend.
A la maison une bonne douche bien forte et bien chaude nous attend. La nuit va être réparatrice.
le bivouac avec Etienne:



un côté du lac, ceux qui le connaissent reconnaitront que le niveau est bien bas:


La brume du soir arrive:



Le lendemain, deux possibilités, toutes deux pas loin de la maison, toutes deux avec deux bonnes heures de marche, toutes deux potentiellement prometteuses d'une bonne pèche.
L'une c'est sur je connais le parcours, mais il y a un lac au dessus et donc une régulation, pas naturel donc ni pour les crues ni pour le débit, et il faut aller au dessus de ce lac pour trouver ces caractéristiques, Etienne aussi connait une partie du parcours.
L'autre, il faut pareil deux bonnes heures de marche, et passer deux captages d'eau pour EDF mais au dessus c'est naturel, le débit que j'avais constaté en Mars 2016 était énorme et donc potentiellement fort, la suite va me prouver le contraire, la pèche à l'époque n'avait pas été facile ce d'autant qu'il avait fallu de plus traverser un troupeau de vaches observatrices, me tenant à l'écart des messieurs toujours plus belliqueux.
L'hésitation ne va pas durer, nous prenons la deuxième solution. Le sac est de nouveau prêt, mais là nous avons tenu compte des lacunes du premier campement, tout ne sera pas parfait puisque la cartouche du réchaud ne va contenir que la juste quantité de gaz pour le séjour, un aspect à mieux surveiller la prochaine fois. Mais finalement tout est prêt, nous ne pèserons pas nos sacs, cela nous aurait peut-être dissuadé.
Petit périple en Duster un peu de descente et beaucoup de montée pour ce Duster bien vaillant. Nous ne nous garerons pas près du grand chêne pour ceux qui connaissent mais un peu avant de peur de ne pas avoir de place.
Et la marche commence, il est 11h le temps de tout préparer et arriver sur les lieux, nous mangerons à 13h30 presque arrivés au niveau du deuxième captage, mais une fois de plus ma poésie pour ne pas dire mon imbécilité me fait passer à gauche du ruisseau, car effectivement il y a deux possibilités. Mal m'en a pris après avoir suivi une conduite de captage nous nous retrouvons coincés. Qu'à cela ne tienne on redescend, on traverse et nous remontons, 14h30 nous sommes arrivés après avoir divagué et perdu une bonne demi-heure de marche.
Ah elles sont là, elles prennent tout le passage, doucement, elles nous observent en se demandant ce peuvent faire ces deux olibrius dans cet endroit perdu, ce d'autant que ces messieurs vont mettre les pieds sur leurs mets favoris. Mais elle se poussent, nonchalantes, et nous laissent les contourner sans manifestations agressives. De notre côté aussi on y est allé calme et doucement.
Le troupeau de vache dépassé nous allons au fond du plat juste avant les chutes. Le choix de la place du bivouac va être soigneux, ici, ou là, ou plutôt là-bas, la super mais il faut déblayer les cadeaux du troupeau, ah mince trop frais, ce sera ailleurs.
Finalement la tente est installée, le foyer pour se réchauffer si besoin préparé, le bois collecté, tout est prêt pour un petit coup du soir.

Le bivouac:
 

Dans l'autre sens de la vallée:


Et c'est parti, première dérive pour Etienne et première sortie, voilà, un indicateur de bonne pèche excellent. Pour moi les touches viendront un tout petit peu plus tard ayant choisi comme appât les mouches vivantes, Etienne péchant au petit terreau. Nous montons, c'est le secteur des chutes, là le ruisseau se divise en deux, nous choisissons les chutes de droite, celle de gauche seront l'occasion d'une autre sortie. Bon là il ne faut pas rigoler c'est dangereux, nous ferons une énorme gouille, quelques dérives et hop deux ou trois de sorties , puis vient le temps d'explorer ce fameux courant du dessous des chutes et là pas le temps de réaliser je me fais embarquer la canne, pas le temps de réagir, plus de vers et personne au bout. Là il n'y a pas n'importe qui. Des essais de re-séduire resteront infructueux. Il est temps de rentrer la rivière sera généreuse et nous fournira en protéines bien venues, fraiches et divines au goût.

La vallée, si on regarde bien on voit Tri Mounts au fond (pour les initiés)


La nuit sera plus confortable que lors du premier bivouac le terrain étant plus "plat".
Le soleil va nous réveiller, petit déjeuner constitué de capuccino en poudre et de Peanut Butter sur du pain choisi parmi les meilleurs d'Ax les Thermes. De quoi vous caler n'importe quel montagnard en deux tartines. Pour les puristes c'est sur ce n'est pas ni naturel, ni diététique. Une toilette des plus rapides et c'est parti. Tellement pressés d'y retourner qu'on oublie qu'il faut manger vers midi, nous ne partirons donc qu'avec de l'eau et rien d'autre. Nouveau petit gros détail à revoir mais nous sommes et novices et pressés, deux excuses valables à notre goût.
Nous passons de nouveau devant les chutes, la grosse est là, il faut envoyer là, laisser couler par là attendre la remontée du fil et quand il se tend ferrer comme ça. Et bing Etienne la tient, ce coup ci on la voit, 30 peut-être plus, à cet endroit c'est exceptionnel, elle tire à droite, à gauche mais elle est toujours au bout, et puis le juron habituel, décrochée. Le cortisol au plafond avec un sentiment partagé, celui d'avoir séduit mais aussi celui de ne pas avoir pu sortir le poisson, sentiment que tous nous connaissons ici.
La marche continue et nous reprenons là où nous nous étions arrêtés hier soir.
La pèche est de nouveau agréable, pas facile ça non, mais séduisante, presque à chaque vasque une touche, pas des monstres, de toutes les tailles, de la toute petite de quelques centimètres à la maillée confortablement.
Nous ne compterons donc pas les maillées, nous en garderons quelques une pour le repas du soir. Etienne de nouveau aura de nombreux décrochés dont une 30+ dommage. C'est sur l'année prochaine ou il a une TER ou la Pages1 réparée, cela ne lui arrivera plus.
Le temps passe, mid, tiens un creux ah ben on n'a pas pris à bouffer, Etienne a faim aussi, tant pis nous continuons et ne rebrousseront chemin que vers 15h.
Un peu de photos avant de conclure:

une habitante typique:


les lieux:




Je mets là une tof du coin cuisine salon:



et là celles que nous avons dérangé et qui ne nous en ont pas voulu pour autant:



Ce sera l'occasion de concevoir une porte hameçon montés inimitable:


le ruisseau encore:

une autre habitante:


à nouveau le paysage:


il y a des belles aussi:


et des petites:


que c'est beau et ça continue on en avait encore largement autant devant nous:


bon c'est le visage de quelqu'un de content ravi et satisfait de la récompense face à l'effort fourni:



mais nous avons faim, on redescend. Ce coup-ci c'est à moi de repasser devant la grande gouille, loupée hier décrochée ce matin, et cet après midi, c'est à moi. On recommence ah non pas comme ça, oui plutîot là, non mais ce p'tin de courant on le chope où, ah ça y est le fil remonte lentement doucement, j'en donne encore un peu, ça continue à se tendre très bien parfait et c'est la touche violente claire, la TER plie comme il se doit, et de nouveau c'est mon tour de me faire embarquer à droite à gauche au fond, ah mais non pas vers la chute qui suit, et puis sans réfléchir je me dis qu'elle va se décrocher et j'essaie de la sortir rapidement, la facture est immédiate: décroché. Je vais me reprocher le temps du retour ce décroché mais aujourd'hui je sais qu'elle est là et je ne suis pas sur, si j'y retourne, d'essayer de vouloir la séduire à nouveau.

Le retour sera rapide, ça descend, moins de deux heures, le soir sera l'occasion de se régaler du fruit de nos efforts et la nuit bien réparatrice.
Nous avons convenu tous les deux que c'était à refaire, mieux plus longtemps peut-être et rendez-vous est déjà pris pour l'année prochaine.
Alors voilà, j'ai envie de ne dire qu'une seule chose, ça c'est de la pèche à la truite, et je vous incite si vous le pouvez à en faire autant, cette sortie compte parmi les plus belles que nous ayons faites tous les deux et que j'ai faite tout court.
Voilà, en espérant vous avoir diverti et pas trop ennuyé par mon aspect prolixe.

Le Bandoulier
avatar
Etienne
Le Bandoulier du 66

Date d'inscription : 04/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par kneelo le Jeu 20 Juil 2017 - 16:46

un superbe cr , de trés belles photos !! bravo super sorties !!
avatar
kneelo

Date d'inscription : 01/04/2014

https://www.youtube.com/channel/UCOvSCYoqtYapmune1Ziy9XQ

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par pascal42 le Jeu 20 Juil 2017 - 21:22

Belle conception de la pêche à la truite
avatar
pascal42

Date d'inscription : 13/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par toctoctoc60 le Ven 21 Juil 2017 - 17:57

Hello Etienne,
Ç'est toujours un grand plaisir de lire tes comptes rendus ! super
Je vois que tu t'es mis au camping, bientôt tu pourras accompagner le Dédé ! Cool

Perso je serai sur Valloire à partir du 29, si tu veux me rejoindre, on se fera une partie de pêche là où tu sais ! large sourire 1

@+
avatar
toctoctoc60
Pompon

Date d'inscription : 14/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par Etienne le Ven 21 Juil 2017 - 18:10

toctoctoc60 a écrit:Hello Etienne,
Ç'est toujours un grand plaisir de lire tes comptes rendus ! super
Je vois que tu t'es mis au camping, bientôt tu pourras accompagner le Dédé ! Cool

Perso je serai sur Valloire à partir du 29, si tu veux me rejoindre, on se fera une partie de pêche là où tu sais ! large sourire 1

@+
Ben pour le 29 mal parti, je suis au turbin Sad
avatar
Etienne
Le Bandoulier du 66

Date d'inscription : 04/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par gilou26 le Ven 21 Juil 2017 - 18:13

Joli compte rendu Etienne comme toujours je dirais,une fois de plus le cadre que tu nous proposes pour cette partie de pêche est juste sublime,les truites ne sont pas en reste d'ailleurs,ton pote a du vraiment apprécié. super
avatar
gilou26

Date d'inscription : 12/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par lolo48 le Sam 22 Juil 2017 - 8:32

très beau Etienne  super ok (j'ai pas tout lu  large sourire 1 )
avatar
lolo48
m'endoné, tout peut aller très vite

Date d'inscription : 07/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par erikduvar le Sam 22 Juil 2017 - 10:39

Avec ce grand beau temps les lieux sont superbes Very Happy bravo!
avatar
erikduvar

Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par pascal le Lun 24 Juil 2017 - 10:20

Tout est beau super
avatar
pascal
PONG

Date d'inscription : 18/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par el gringo le Mar 25 Juil 2017 - 10:30

eh ben, sacré périple! vous vous en êtes mis plein les yeux et surement les jambes aussi. Super récit super . A en faire palir Dédé large sourire 1
avatar
el gringo
bébénou, in MONSANTO we trust....

Date d'inscription : 16/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par Castor 1er de la Castille le Mar 25 Juil 2017 - 19:01

Bravo , de belles journées  super ok
avatar
Castor 1er de la Castille
merci qui ?
merci qui ?

Date d'inscription : 03/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par Fred51 le Ven 28 Juil 2017 - 14:05

Beau périple, beaux efforts, et heureusement belles récompenses. super ok
avatar
Fred51
l'abbé fred

Date d'inscription : 06/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re avec Eticou

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum