Question 1

Aller en bas

apprendre Question 1

Message par Xavier le Jeu 6 Sep 2007 - 12:07

1. La biomasse et ses facteurs limitant.

-Pour commencer il semble important de parler de
biomasse et d’expliquer que des facteurs limitant
sont là pour déterminer les populations pouvant être
accueillies dans un milieu donné. Que pouvez-vous nous
dire à ce sujet ?

Olivier Plasseraud : Les populations de salmonidés sont toujours limitées par les caractéristiques du milieu. Le principe général est qu’il existe toujours UN facteur limitant majeur qui explique le niveau de biomasse totale observée en un lieu donné, si ce facteur limitant est supprimé (par une modification du milieu ou en le « contournant » comme par exemple en alevinant quand la reproduction est le facteur limitant, ce qui est rare, et à condition que la survie des alevins introduits soit significative, ce qui est encore plus rare),alors un autre facteur limitant, jusque-là secondaire, prend le « relais » et limite (à un niveau plus élevé) la population, et ainsi de suite. Mais dans tous les cas, la production et la biomasse d’un milieu donné sont toujours limitées. Dans nos milieux français, s’il faut donner une fourchette, on tourne autour de 50 kg/ha en secteurs pauvres à 300 kg/ha en secteurs les plus favorables.
Xavier
Xavier

Date d'inscription : 12/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Invité le Jeu 6 Sep 2007 - 13:46

Que c'est edzat ! Et que l'on connait depuis une 60aines d'années.
Le professeur Léger avait établi plusieurs formules.
Je cite:
La formule de rendement, qui permet de savoir quel poids annuel de poisson peut être produit au km, en connaissant la capacité biogénique de la rivière et sa largeur.
Rendement = capacié biogénique x largeur
Avec le rendement exprimé en kg par km
Et la capacité biogénique exprimée en kg au 1/10eme d'hectare.

La formule de lancement, qui permet de savoir le nombre d'alevins de 6 mois que l'on peut immerger dans la rivière.
Lancement = 20x capacité biogénique x largeur.

Ceci pour une rivière à fond plat de moins de 5m de large.
Pour les autres, nous avons

rendement = [(capacité biogénique x largeur) + 5] / 2

lancement = (10 x capacité biogénique) x (largeur + 5)

Ces formules ne sont bien sûr pas une règle absolue, mais des approximations basées sur de nombreuses observations et confirmées par l'expérience.
La grosse difficultée était de déterminer le le chiffre de la capacité biogénique, ou biomasse pour chaque cours d'eau, car j'ai trouvé ces formules dans les cahiers du papé daté 1938.
Mais actuellement avec les pêches électriques, on y arrive.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Invité le Jeu 6 Sep 2007 - 16:31

En réalité dans ce cas ne s'agit-il pas simplement d'écosystème, d'équilibre du milieu ?
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Xavier le Jeu 6 Sep 2007 - 17:29

pour l'instant les avis vont dans le même sens, mais la vraie problématique est de savoir comment véhiculer ce message, qui va bien vouloir, au ceint d'une communauté politique dirigente, vouloir supporter cette charge. Je peux vous l'assurer, à moins d'élire notre penjarol président, personne ne vous filera un coup de main.
Xavier
Xavier

Date d'inscription : 12/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Invité le Ven 7 Sep 2007 - 15:46

toto a écrit:En réalité dans ce cas ne s'agit-il pas simplement d'écosystème, d'équilibre du milieu ?

Si le facteur limitant en question est d'origine anthropique (ce qui est bien souvent le cas...), on ne peut plus parler d'"équilibre" au sens naturel du terme. Si ce facteur est naturel (substrat acide...) il ne devrait pas y avoir d'action de l'homme pour modifier un milieu qu'il n'a pas encore dégradé. Ensuite, c'est toujours une question de priorité : protection du milieu, ou satisfaction des pêcheurs?.. le juste milieu est souvent complexe à atteindre.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Frank89 le Ven 7 Sep 2007 - 16:33

Je suis peut-être un peu "limité" de nature ou simplement par le facteur limittant Parisien, mais pouvez me dire comment est mesuré la variable commune au deux équations: la capacié biogénique ????
Frank89
Frank89

Date d'inscription : 17/08/2006

http://www.lemondedelatruite.com

Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Invité le Ven 7 Sep 2007 - 18:05

Bonjour Frank.

La capacité biogénique est le "pouvoir de nutrition" d'une rivière, qui est fonction de nombreux paramètres, comme sa largeur, profondeur, nature du lit, des berges, de l'eau, etc. Elle s'exprime d'après les formules en kg par 1/10 d'hectare, soit par exemple pour une rivière de 10m de large sur 100m de longueur. La biomasse est la même chose, mais en kg/ hectare.
Pour calculer la biomasse, on fait une pêche électrique. Par exemple sur une portion de rivière appelée station, on mesure la surface pêchée: ex 5m de large sur 100m soit 500m² . On pèse les captures, ex 4kg.
La biomasse est donc de 80kg/m². (10000 x 4) / 500 = 80.

Voili !
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Invité le Ven 7 Sep 2007 - 22:50

où sont passées les gobages d'antan ???

y aurait-il un manque de larves ??

les truites ont changé leur mode d'alimentation , peut-etre moins de gobages mais le poisson n'est pas maigre loin de là !!

pollution , rechauffement climatique .... hormis la pollution qui peut etre maitrisée ou du moins régulée .... pour le reste je crains que ce soit plus difficile !

mais faut pas baisser les bras , EDF et les acteurs economiques qui ferment es yeux a ces pollutions doivent prendre un coup de pied au cul !!

faut du monde dans les aappma , faut du monde pour monter des dossiers (malgré qu'ils soient souvent bloqués a l'etage au-dessus ...) , faut du monde pour faire passer le message , faut du monde pour eveiller la jeunesse a ces problemes là , faut du monde pour placer la dinamite sur les barrages ....heu non pardon , là je me trompe de forum Laughing pirat Question 1 14961
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Frank89 le Sam 8 Sep 2007 - 0:06

ben là Jos, suis d'accord Very Happy
rien à rajouter.... (enfin presque, j'ai besoind e parler suite àce superbe match)

NK ou pas, pression de pêche trop importante ou pas, quotas trop élevé, techniques trop "meurtrières".....tout cela ne sont que des débats mineurs qui n'apporteront que des solutions paliatives, court termes et transitoires et qui n'aborde en rien les problématiques principales de pollution, de débit réservés trop faible (regardez le Verdon où le niveau de débit réservé est de 0,5M3/S, soit 20 fois en dessous du niveau nécessaire à la rivière, niveau ne permettant pas ou diffcilement à cette rivière de se remettre de la dernière crue centenale) de rechauffement climatique ....

par contre, elles sont dans un premier temps nécessaires (si adaptées au caractéristique de chaque rivière) !!! dela même façon que comme le dit Jos, il faut du monde dans les aappma et pour monter des dossiers et une certaine solidarité entre les différentes pecheurs/méthodes.

pourquoi nos décideurs et interlocuteurs prendraient le temps de nous écouter alors que même entre nous , nous ne sommes pas capable de nous mettre d'accord....
Frank89
Frank89

Date d'inscription : 17/08/2006

http://www.lemondedelatruite.com

Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Invité le Sam 8 Sep 2007 - 2:22

toto a écrit:En réalité dans ce cas ne s'agit-il pas simplement d'écosystème, d'équilibre du milieu ?

Nico! a écrit:Si le facteur limitant en question est d'origine anthropique (ce qui est bien souvent le cas...), on ne peut plus parler d'"équilibre" au sens naturel du terme. Si ce facteur est naturel (substrat acide...) il ne devrait pas y avoir d'action de l'homme pour modifier un milieu qu'il n'a pas encore dégradé. Ensuite, c'est toujours une question de priorité : protection du milieu, ou satisfaction des pêcheurs?.. le juste milieu est souvent complexe à atteindre.

Dans ce cas malgré des termes différents on se comprend.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Invité le Dim 9 Sep 2007 - 20:46

Et s'y on avait pas foutu nos saloperies directement à la riviere, ainsi que toutes les industries,et que ces maudites centrales étaient démentelées, l'eau serait plus pure et il y aurait de la nourriture, et il y aurait également plus de poisson. Nous sommes responsables de ce qu'il nous arrive. Sad but True les connaisseurs comprendront.

Adishatz tomtom.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Invité le Dim 9 Sep 2007 - 22:00

nous sommes de plus en plus nombreux en france ..... + de douche, etc ...etc ....+ de consommation d'eau en général , dans le manque d'eau et la pollution ce facteur n'est pas des plus négligeable .......
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Invité le Dim 9 Sep 2007 - 22:02

Consommation d'eau moyenne par jour par personne: environ 160 litres en sud ouest
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Invité le Dim 9 Sep 2007 - 23:04

Allez un petit lien ,juste pour s'informer . et un autre pour s'énerver.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

apprendre Re: Question 1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum